Tommaso Roscilde IUF Junior 2013

Tommaso Roscilde IUF Junior 2013

Né en Italie, Tommaso Roscilde obtient son doctorat en physique à l’Université de Pavie (Italie) en 2003. Sa thèse porte sur la théorie du magnétisme quantique. Il devient en suite enseignant-chercheur post-doctoral à l’University of Southern California (Los Angeles, USA), et chercheur assistant à l’institut Max-Planck pour l’optique quantique de Garching (Allemagne).
Arrivé à l’ENS de Lyon en janvier 2008, il est aujourd’hui Maître de conférences et poursuit ses recherches au laboratoire de Physique de l’ENS de Lyon, dans l’équipe « Physique théorique ». Ses recherches portent sur la théorie de la matière condensée.
Tommaso Roscilde s’intéresse à la théorie de la simulation quantique, c’est-à-dire à la réalisation contrôlée de systèmes quantiques complexes dans les expériences de physique atomique et de matière condensée. Ses recherches portent d’une part sur la réalisation de systèmes magnétiques frustrés dans le contexte des atomes froids (bosons dans des champs de jauge artificiels et ions piégés; et, d’autre part, sur la réalisation de la condensation de Bose en milieu désordonné avec des isolants magnétiques immergés dans des forts champs magnétiques.
En septembre 2012 Tommaso Roscilde a signé une importante publication dans Nature. Cette publication majeure est relayée sur le site web de l’école : « Particules quantiques et désordre : un problème complexe trouve une réalisation expérimentale » . Il s’agit d’une collaboration avec Los Alamos National Laboratories, l’Université de Floride, l’Université de S’o Paulo, l’Institut Max-Planck pour la Chimie physique du Solide, Rice University et de l’Université de Californie du Sud - Los Angeles.