L’enroulement des coquilles de mollusques : une histoire tordue... par la physique

© LGL-TPE

© LGL-TPE

Convoitées des collectionneurs pour leur beauté et diversité, les coquilles de gastropodes et de certaines ammonites sont enroulées en hélicospirale, forme biologique dont la logique mathématique interpelle des scientifiques depuis près de deux siècles. Des chercheurs du Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement (LGL-TPE, Université Claude Bernard Lyon 1 / ENS de Lyon / CNRS) et de l’Institut de mathématiques de l’Université d’Oxford (UK) ont développé un modèle de morphogenèse expliquant les bases biophysiques de formation de ces coquilles. Ces résultats sont publiés dans la revue PNAS.

The physical basis of mollusk shell chiral coiling , Régis Chirat, Alain Goriely, Derek E. Moulton. PNAS , 30 novembre 2021. https://doi.org/10.1073/pnas.2109210118


Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |