actualités

« RETOUR

Sciences de la vie



Résultats 1 - 20 de 598.
1 2 3 4 5 ... 30 Suivant »


Environnement - Sciences de la vie - 06.05.2021
Dans les Alpes, une biodiversité sous l'influence du changement climatique
Dans les Alpes, une biodiversité sous l’influence du changement climatique
Le massif des Alpes est certainement le plus scruté au monde, constituant un véritable laboratoire à ciel ouvert des effets des changements climatiques sur la biodiversité. Alors qu'un bon nombre d'études ont indépendamment démontré l'impact des changements climatiques sur l'activité saisonnière et la migration des plantes et des animaux, ces conséquences n'avaient jamais pu être analysées simultanément à l'échelle du massif montagneux.

Santé - Sciences de la vie - 05.05.2021
Covid-19 : découverte des mécanismes de l'anosmie à court et à long terme
Covid-19 : découverte des mécanismes de l’anosmie à court et à long terme
La perte de l'odorat, ou anosmie, est l'un des symptômes précoces les plus fréquents de la Covid-19. Les mécanismes impliqués dans cette anosmie étaient jusqu'ici non élucidés. Des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS, de l'Inserm, d'Université de Paris et de l'Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, ont élucidé les mécanismes impliqués dans la perte d'odorat chez les patients infectés par le SARS-CoV-2 aux différents stades de la maladie.

Santé - Sciences de la vie - 05.05.2021
Voile levé sur le rôle d'une bactérie dans la sévérité de certaines formes de pneumonies
Voile levé sur le rôle d’une bactérie dans la sévérité de certaines formes de pneumonies
La pneumonie est une maladie respiratoire affectant les poumons. Elle touche toutes les tranches d'âge et reste une cause importante de mortalité dans le monde, en particulier chez les enfants - près de 15 % de la mortalité infantile dans le monde. Certaines formes sévères, appelées pneumonies aiguës communautaires (PAC), ont notamment des conséquences importantes pour les malades.

Sciences de la vie - Santé - 27.04.2021
Maladies neurodégénératives : une nouvelle méthode pour étudier les assemblages de protéines
Maladies neurodégénératives : une nouvelle méthode pour étudier les assemblages de protéines
Les protéines s'assemblent parfois les unes aux autres, formant des plaques appelées des assemblages amyloïdes. Si ce phénomène naturel sert au bon fonctionnement des cellules, on le retrouve également dans les maladies neurodégénératives telles que celles de Parkinson, d'Alzheimer ou encore de Creutzfeldt-Jakob.

Sciences de la vie - 12.04.2021
L'apesanteur, un challenge pour le corps... Mais aussi pour le cerveau !
L’apesanteur, un challenge pour le corps... Mais aussi pour le cerveau !
Deux semaines avant le décollage de l'astronaute Thomas Pesquet dans l'espace pour la mission Alpha, les connaissances progressent concernant l'adaptation de l'Homme à la gravité. Des chercheurs de l'Inserm et de l'université de Bourgogne au sein du laboratoire CAPS «Cognition, action et plasticité sensori-motrice » s'intéressent à la façon dont sont réalisés les mouvements dépendants de cette force omniprésente.

Sciences de la vie - 06.04.2021
Réparation et mutation : une protéine à double rôle
Réparation et mutation : une protéine à double rôle
La protéine Mfd répare l'ADN des bactéries, mais peut aussi, à la surprise des scientifiques, favoriser leur mutation. Les mutations peuvent notamment induire une résistance des bactéries aux antibiotiques. Comprendre ce deuxième « rôle » de la protéine Mfd ouvre des perspectives pour combattre l'antibiorésistance, mais aussi la résistance des tumeurs aux médicaments et traitements anti-cancéreux.

Sciences de la vie - Santé - 31.03.2021
Maladie de Huntington : un espoir de traitement pour protéger le cerveau
Maladie de Huntington : un espoir de traitement pour protéger le cerveau
La maladie de Huntington est une pathologie héréditaire qui entraîne la dégénérescence de neurones impliqués dans des fonctions motrices, cognitives et psychiatriques. Les traitements actuels sont symptomatiques et soulagent certains troubles mais ne permettent pas de modifier le cours de la maladie.

Sciences de la vie - 31.03.2021
Une signature cérébrale prédictive de la vulnérabilité aux addictions
Une équipe de neurobiologistes à l'Institut de neurosciences de la Timone (CNRS/Aix-Marseille Université) vient de montrer qu'elle pouvait prédire, au sein d'une population de rats, lesquels vont devenir « accros » à la cocaïne. Un des critères déterminant l'addiction chez le rat est la recherche compulsive d'une drogue malgré ses conséquences négatives.

Santé - Sciences de la vie - 29.03.2021
Un nouveau test sérologique pour étudier la progression de la pandémie de Covid-19
Un nouveau test de détection des anticorps anti-Sars-CoV-2, fiable, bon marché et ne requérant aucun matériel spécialisé; c'est ce que propose une équipe scientifique internationale dont un chercheur de l'Inserm à l'Institut de pharmacologie et biologie structurale (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier).

Sciences de la vie - Chimie - 12.03.2021
Un nouvel outil permettant de contrôler les gènes par la lumière
Un nouvel outil permettant de contrôler les gènes par la lumière
Les ADN recombinases sont des protéines qui peuvent agir sur l'ADN en se liant à des motifs spécifiques et en y effectuant une opération de couper/coller. Une de ces recombinases, qui provient d'un phage (un virus qui infecte des bactéries), est connue des scientifiques pour sa grande efficacité et sa haute spécificité.

Sciences de la vie - Santé - 10.03.2021
Bactéries et virus : un réseau de relations dans nos intestins
Bactéries et virus : un réseau de relations dans nos intestins
A + A L'équilibre du microbiote intestinal humain est crucial pour la santé. Il se compose de centaines d'espèces bactériennes et de phages (des virus qui n'infectent que les bactéries). Une équipe de recherche, comprenant des scientifiques du CNRS 1 et de l'Institut Pasteur, a caractérisé avec une précision sans précédent les réseaux d'interaction phages-bactéries du microbiote de dix individus sains.

Santé - Sciences de la vie - 25.02.2021
Une toxine impliquée dans les cystites induit des dommages à l'ADN
Une toxine impliquée dans les cystites induit des dommages à l’ADN
Les infections urinaires touchent plus de 50 % des femmes, dans certains cas de manière récurrente. La bactérie E. coli est très souvent impliquée dans le développement de ces infections. Pour la première fois, des scientifiques de l'Inserm, du CHU de Toulouse, d'INRAE, de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier et de l'École nationale vétérinaire de Toulouse ont identifié la présence d'une toxine produite par ces bactéries dans les urines de patientes, qui aurait pour effet d'endommager l'ADN des cellules de la vessie.

Sciences de la vie - Santé - 23.02.2021
Maladie de Huntington : L'alliance de la génomique et de l'intelligence artificielle met en avant un rôle central des pertes de résilience neuronale et une feuille de route pour les empêcher
Maladie de Huntington : L’alliance de la génomique et de l’intelligence artificielle met en avant un rôle central des pertes de résilience neuronale et une feuille de route pour les empêcher
L'équipe de recherche (Sorbonne Université/Inserm/CNRS), dirigée par Christian Néri, directeur de recherche Inserm à l'Institut de biologie Paris-Seine, en collaboration avec le MIT (USA), vient de montrer que la perte des mécanismes de compensation et de résilience neuronale à la maladie de Huntington serait le moteur principal de l'évolution de cette maladie au niveau moléculaire.

Santé - Sciences de la vie - 23.02.2021
Une avancée majeure dans la compréhension de la prédisposition du nouveau-né aux méningites à streptocoque du groupe B
Chaque année à travers le monde, des milliers de nourrissons sont affectés par les méningites à streptocoques du groupe B. Souvent mortelle, la maladie peut aussi entraîner de lourdes séquelles chez les bébés qui survivent. Les adultes sont néanmoins épargnés par ce type de méningite.

Santé - Sciences de la vie - 23.02.2021
Journée Internationale des Maladies Rares 2021
Journée Internationale des Maladies Rares 2021
Radiographie d'un squelette d'une souris atteinte de nanisme. © Inserm/Guénet, François DU RARE AU FRÉQUENT : DE L'IMPORTANCE DE MENER DES RECHERCHES SUR LES MALADIES GÉNÉTIQUES Comment l'étude des 7000 à 9000 maladies génétiques rares apporte-t-elle des connaissances essentielles au développement de pistes thérapeutiques pour des maladies bien plus fréquentes - Trois millions de Français sont concernés par les maladies rares, soit une personne sur 20, certaines d'entre elles ne regroupant que quelques dizaines ou centaines de patients.

Environnement - Sciences de la vie - 19.02.2021
Seuls 14 % des cours d'eau du globe abritent une biodiversité en poissons peu impactée par les activités humaines
Seuls 14 % des cours d’eau du globe abritent une biodiversité en poissons peu impactée par les activités humaines
Les cours d'eau abritent une riche biodiversité en poissons, avec plus de 17 000 espèces recensées à ce jour, correspondant à un quart de l'ensemble des vertébrés du globe. Les impacts des activités humaines sur la biodiversité ont souvent été uniquement abordés sous l'angle du nombre d'espèces (diversité taxonomique), alors qu'ils pourraient également être mesurés en termes de fonctions (diversité fonctionnelle) ou de liens de parenté entre espèces (diversité phylogénétique).

Sciences de la vie - 19.02.2021
Les boucles d'ADN au service de la réparation du génome
Les boucles d’ADN au service de la réparation du génome
Les cassures double-brin de l'ADN (DSB pour Double-Strand Break) sont des dommages extrêmement toxiques et leur réparation est donc essentielle pour préserver l'intégrité des chromosomes. En réponse à l'apparition d'une DSB dans le génome, la kinase ATM permet en quelques minutes la phosphorylation du variant d'histone H2AX sur un domaine chromatinien de très grande taille, de l'ordre d'une mégabase (un million de paires de bases), qui constituera ainsi un foyer de réparation.

Sciences de la vie - Santé - 18.02.2021
Communiquer pendant nos rêves, c’est possible !
Lorsque nous rêvons, nous sommes à première vue coupés du monde, incapables de recevoir des informations de l'environnement et d'y répondre. Pour la première fois, une collaboration entre des chercheurs de l'Inserm, de l'AP-HP, de Sorbonne Université et du CNRS avec plusieurs groupes américains, allemands et néerlandais, montre qu'une communication à double-sens, de l'expérimentateur vers le rêveur et vice-versa est possible au cours du rêve.

Santé - Sciences de la vie - 28.01.2021
Covid-19 : Comprendre la réponse immunitaire précoce
Alors que la pandémie de Covid-19 se poursuit, les scientifiques font chaque jour des progrès notables pour mieux comprendre la transmission du coronavirus SARS-CoV-2 ainsi que la réponse immunitaire qu'il déclenche lors d'une infection. Des chercheurs de l'Inserm, de l'AP-HP et Université de Paris, en collaboration avec la Rockefeller University à New-York, apportent de nouvelles données concernant les étapes très précoces de la réponse immunitaire.

Sciences de la vie - Santé - 13.01.2021
Des résultats confirment la capacité du SARS-CoV-2 à infecter les neurones
Des résultats confirment la capacité du SARS-CoV-2 à infecter les neurones
Une étude internationale impliquant plusieurs équipes de l'Université de Yale (USA), de l'Institut du Cerveau (Sorbonne Université/Inserm/AP-HP/CNRS) et de l'hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP confirme la capacité du SARS-CoV-2 à infecter les neurones et en identifie plusieurs conséquences. Les résultats ont été publiés le 12 janvier 2021 dans la revue Journal of Experimental Medicine .
1 2 3 4 5 ... 30 Suivant »

Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |