Méditerranée : des aires marines pas assez protégées

    -     English
Bouée délimitant la zone de protection intégrale au sein de l’aire marine

Bouée délimitant la zone de protection intégrale au sein de l’aire marine protégée de Porto Fino, Italie © Joachim Claudet.

En évaluant les 1062 aires marines protégées de la mer Méditerranée, recouvrant 6% du bassin méditerranéen, une équipe de recherche dirigée par le CNRS a montré que 95% de la surface de ces aires est dépourvue de réglementations suffisantes permettant de réduire les impacts humains sur la biodiversité 1 . Inégalement réparties entre les frontières politiques et les écorégions, les aires marines protégées ayant des niveaux efficaces de protection ne représentent que 0,23 % du bassin méditerranéen. Cette étude, publiée le 24 avril 2020 dans One Earth par des scientifiques du Centre de recherche insulaire et observatoire de l’environnement (CRIOBE, CNRS/UPVD/EPHE) et du Royal Belgium Institute of Natural Science, montre que les efforts actuels sont insuffisants pour gérer les activités humaines en mer Méditerranée et que les niveaux de protection devraient être augmentés pour une réelle conservation de la biodiversité marine.

 


Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |