Post-doctorat en Microélectronique (H/F)

     
Recruteur
Parution
Lieu de travailMontpellier, Languedoc-Roussillon, France
Catégorie
Fonction

Description

CNRS - Portail emploi recrutement



  • Portail > Offres > Offre UMR5506-FLOAZA-003 - Post-doctorat en Microélectronique (H/F)

    Post-doctorat en Microélectronique (H/F)

    Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
    Français - Anglais

    Faites connaître cette offre !

    Informations générales

    Référence : UMR5506-FLOAZA-003
    Lieu de travail : MONTPELLIER
    Date de publication : jeudi 14 mars 2019
    Type de contrat : CDD Scientifique
    Durée du contrat : 9 mois
    Date d’embauche prévue : 1 mai 2019
    Quotité de travail : Temps complet
    Rémunération : environ 2000¤ net / mois
    Niveau d’études souhaité : Doctorat
    Expérience souhaitée : Indifférent

    Missions

    Activité de recherche
    Sujet : "Test faible coût des émetteurs-récepteurs IoT - Génération de signaux RF à l’aide de canaux testeur numériques"

    Activités

    Le contexte général de ce post-doc est le développement de méthodes faible coût pour tester les circuits RF, et plus particulièrement un émetteur-récepteur Smart Home (2,4GHz) de NXP Semiconductors destiné au marché porteur de l’Internet des objets (IoT). L’approche conventionnelle pour tester de tels dispositifs est un test basé sur la mesure de spécifications, c’est-à-dire un test qui repose sur la mesure directe des performances du circuit. Cette approche offre une bonne qualité de test mais au prix d’un coût du test extrêmement élevé, essentiellement parce qu’elle nécessite l’utilisation de testeurs équipés de ressources RF générer et capturer des signaux RF. Ces canaux RF dédiés ont des exigences de performances très élevées et sont extrêmement coûteux par rapport à leurs homologues numériques. Par conséquent, il existe une forte demande pour de nouvelles solutions permettant de réduire les coûts de test des dispositifs RF.
    L’objectif de ce post-doc est le développement d’une solution pouvant être appliquée sur un testeur numérique standard. Le principal avantage attendu réside dans la réduction du coût l’équipement de test nécessaire, car cette solution permettra de se passer des canaux RF du testeur requis pour l’application de la méthode de test classique. De plus, les canaux numériques étant généralement disponibles en grand nombre sur un ATE standard, cette solution offrira également la possibilité de mettre en ½uvre des tests multi-site pour réduire encore les coûts de test.
    Plus précisément, le travail cible la génération de signaux RF en utilisant uniquement des canaux testeur numériques. L’idée est d’utiliser plusieurs canaux numériques standard pour les fusionner selon les besoins afin de créer le signal RF souhaité. Par exemple, en combinant 10 canaux numériques avec des créneaux de tension décalés dans le temps toutes les 5ns (200MHz), il est possible de créer un signal sinusoïdal RF à 2 GHz. Dans ce travail, l’objectif sera de créer, non pas seulement des signaux sinusoïdaux RF simples, mais aussi des signaux RF modulés conformes aux normes ZigBee et BLE («Bluetooth Low Energy»). Les principales tâches seront (i) étudier l’influence des défauts des canaux numériques (précision des fronts, temps de montée / descente...) sur les paramètres du signal RF (principalement le bruit de phase à différents offsets de fréquence) et (ii) fournir un outil pour générer le flux binaire requis pour créer des signaux modulés ZigBee et BLE à 2,4GHz. La solution développée sera démontrée d’abord en simulation (Matlab / Simulink), puis validée par une mise en ½uvre expérimentale sur l’ATE Verigy 93K.

    Compétences

    Nous recherchons un excellent candidat titulaire d’un diplôme de Doctorat. De solides connaissances dans le domaine de l’électronique / microélectronique sont nécessaires (les compétences dans le domaine des radiofréquences seront appréciées). Des expériences dans le traitement du signal et la programmation numérique (Matlab) sont également requises. Une bonne connaissance en mathématiques appliquées (statistiques) sera un plus.
    La maîtrise de l’anglais est obligatoire. La langue française n’est pas nécessaire.

    Contexte de travail

    Le travail sera réalisé au sein du Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM) dans l’équipe TEST du département de Microélectronique. Le travail sera également mené en collaboration avec NXP Semiconductors dans le cadre du projet HADES (Programme Européen Penta).
    Web emploi.cnrs.fr/Offres...
    Lors de votre postulation, veuillez vous référer à myScience.fr et indiquer la référence  JobID 12984.