Doctorat: Nanotechnologie, physique des matériaux et micro-électronique (H/F)

     
Recruteur
Parution
Lieu de travailGrenoble, Rhône-Alpes, France
Catégorie
Fonction

Description

CNRS - Portail emploi recrutement

  • Français
  • English


  • Doctorat: Nanotechnologie, physique des matériaux et micro-électronique (H/F)

    Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
    Français - Anglais

    Faites connaître cette offre !

    Informations générales

    Référence : UMR5048-PIEMIL-003
    Lieu de travail : MONTPELLIER
    Date de publication : vendredi 12 avril 2019
    Nom du responsable scientifique : Gaetan BELLOT (CBS) - Raluca TIRON (Leti-CEA Grenoble)
    Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
    Durée du contrat : 36 mois
    Date de début de la thèse : 1 septembre 2019
    Quotité de travail : Temps complet
    Rémunération : 2 135,00 ¤ brut mensuel

    Description du sujet de thèse

    Etude des interactions ADN origami-surface pour application en lithographie.

    Contexte de travail

    En nanotechnologie en général et dans l’industrie des semi-conducteurs en particulier, le besoin d’éléments plus petits et plus complexes à un coût de plus en plus réduit est croissant. Des exemples d’applications tels que les éléments inférieurs à 10 nm pour la création de FinFET, les grilles latérales (horizontales) et verticales autour du nanofil, les transistors à un seul électron et les mémoires non-volatiles avancées (STT-RAM, MRAM, OxRAM, etc.) peuvent être cités.

    Pour relever le défi de la modélisation à moins de 10 nm, il faut envisager de nouvelles méthodes de modélisation. L’ADN (acide désoxyribonucléique), de par son petit diamètre inhérent (2 nm), sa tendance à s’auto-organiser en différentes morphologies et ses possibilités de fonctionnalisation, offre la possibilité de réaliser des structures à la fois bi- et tri-dimensionnelles à l’échelle nanométrique.

    L’objectif de ce travail de thèse est de démontrer la faisabilité de la nanostructuration de la surface d’un substrat en utilisant un masque ADN origami, avec une résolution ultime de quelques nanomètres et une densité supérieure à celle de l’industrie des semi-conducteurs.

    Le doctorat sera axé sur des fonctions de plus en plus complexes, tout en assurant un ordre à long terme grâce aux modèles de guides de lithographie conventionnels. La dernière partie de la thèse consiste en un transfert effectif du motif ADN dans le substrat.

    Contraintes et risques

    Ce projet sera développé dans deux laboratoires: - "CBS - INSERM", Montpellier ?url=http%3A%2F%2Fwww.cbs.cnrs.fr&module=jobs&id=13656" target="_blank" rel="nofollow">www.cbs.cnrs.fr et - "CEA Léti - MINATEC", Grenoble ?url=http%3A%2F%2Fwww.leti-cea.fr%2Fcea&module=jobs&id=13656" target="_blank" rel="nofollow">www.leti-cea.fr/cea -tech / leti.

    Le projet est financé par le «Programme CEA - Léti 2019» et sera réalisé sous la supervision de Gaëtan Bellot (CBS) et Raluca Tiron (CEA).

    Merci d’envoyer votre candidature avec CV et une lettre de référence à gaetan.bellot [at] cbs[.]cnrs[.]fr et raluca.tiron [at] cea[.]fr
    Web emploi.cnrs.fr/Offres...
    Lors de votre postulation, veuillez vous référer à myScience.fr et indiquer la référence  JobID 13656.