Postdoctorat en modélisation biogéochimique H/F

     
Recruteur
Parution
Catégorie
Fonction

Description

CNRS - Portail emploi recrutement

  • Français
  • English


  • Portail > Offres > Offre UMR6539-ANNPOD-011 - Postdoctorat en modélisation biogéochimique H/F

    Postdoctorat en modélisation biogéochimique H/F

    Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
    Français - Anglais

    Faites connaître cette offre !

    Informations générales

    Référence : UMR6539-ANNPOD-011
    Lieu de travail : PLOUZANE
    Date de publication : mercredi 12 juin 2019
    Type de contrat : CDD Scientifique
    Durée du contrat : 24 mois
    Date d’embauche prévue : 9 septembre 2019
    Quotité de travail : Temps complet
    Rémunération : 2656.39¤ à 4 183.85¤
    Niveau d’études souhaité : Doctorat
    Expérience souhaitée : Indifférent

    Missions

    Le postdoctorant sera amené à travailler dans le cadre du projet ANR BIIM, focalisé sur les impacts biogéochimiques du relargage de fer particulaire par les particules en suspension d’origine sédimentaire ou hydrothermale. En collaboration avec les expérimentateurs, le postdoctorant sera responsable de la mise en place de la simulation numérique du fer particulaire. Cette modélisation devra plus spécifiquement prendre en compte l’impact des paramètres environnementaux (ex. T°, lumière, bactéries ...) sur la dissolution de ces particules.

    Activités

    Le postdoctorant devra développer les équations décrivant l’évolution temporelle du fer dissous issue de ces particules de Fer. Un modèle 0D dérivé de ces équations sera ensuite codé en fortran (afin de faciliter l’incorporation de ces processus dans un modèle de biogéochimie marine 3D plus tard dans le projet) et utilisé pour simuler numériquement le role des différents paramètres environnementaux (T°, lumière...). Les résultats du modèle 0D seront confrontés aux résultats des expérimentations pour affiner les paramétrisations. Dans certains cas, cette confrontation pourrait amener à une modification des designs expérimentaux qui ont été pensés pour être flexibles. Une fois ces processus simulés en 0D, ils seront intégrés dans un modèle de biogéochimie 3D (PISCES) de manière à permettre la réalisation de tests de sensibilité (implémentation modulaire du code). L’objectif final de cette étude sera de produire une évaluation de l’impact biogéochimique de ces particules de fer, notamment sur la distribution globale du fer dissous et sa variabilité (ce qui impactera in fine la production primaire globale).

    Compétences

    Unix/Linux, Fortran, Anglais, modélisation numérique, qualités relationnelles (travail en équipe avec des chercheurs de différentes disciplines et origines), Biogéochimie océanique.

    Contexte de travail

    Equipe CHIBIDO / Lemar
    Web emploi.cnrs.fr/Offres...
    Lors de votre postulation, veuillez vous référer à myScience.fr et indiquer la référence  JobID 15133.
    Plus de nouvelles