(H/F) Fabrication et caractérisation de diodes SSD pour applications THz

     
Recruteur
Parution
Lieu de travailVilleneuve-d’Ascq, Nord-Pas-de-Calais, France
Catégorie
Fonction

Description

CNRS - Portail emploi recrutement

  • Français
  • English


  • (H/F) Fabrication et caractérisation de diodes SSD pour applications THz

    Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
    Français - Anglais

    Faites connaître cette offre !

    Informations générales

    Référence : UMR8520-JEADEJ-002
    Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
    Date de publication : mercredi 12 juin 2019
    Nom du responsable scientifique : DE JAEGER Jean-Claude
    Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
    Durée du contrat : 36 mois
    Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
    Quotité de travail : Temps complet
    Rémunération : 2 135,00 ¤ brut mensuel

    Description du sujet de thèse

    DESCRIPTION DU SUJET DE THESE L’objectif principal de cette thèse consiste à réaliser des oscillateurs basés sur l’effet Gunn et détecteurs THz basés sur des non linéarités dans des diodes SSD (self-switching diodes). L’objectif final est de réaliser pour la première fois un oscillateur Gunn à base de GaN, à la frontière mm / sous-mm, soit environ 300 GHz.
    La croissance du matériau sera faite au laboratoire NTU à Singapour dans le cadre d’une collaboration internationale. À l’IEMN, le doctorant sera impliqué dans le process technologique des dispositifs en salle blanche et leur caractérisation. Les différentes étapes du process seront développées et optimisées selon différentes approches: - Réalisation d’une résistance de contact la plus faible possible pour améliorer la fréquence de fonctionnement des diodes Gunn - Optimisation de l’isolation des tranchées à l’aide de deux techniques. Celles-ci sont basées sur la technologie RIE / ICP à base de chlore pour la gravure sèche ou l’implantation de N + utilisant différentes énergies et doses.
    Des techniques de base de caractérisation en courant continu, telles que I-V, C-V, impulsions I-V, tension de claquage, etc., seront effectuées pour évaluer les diodes fabriquées. Ces mesures seront également nécessaires pour obtenir un retour d’information pour la croissance du matériau au laboratoire NTU ainsi que pour l’adaptation du process technologique à IEMN. Ensuite, des mesures hyerfréquences, telle que des mesures de paramètre S à petit signal et des caractérisations THz des dispositifs fabriqués, seront effectuées afin d’obtenir des informations pour les conceptions de prototypes intégrés. Des mesures de bruit à ces fréquences permettront également de fournir des informations sur la présence ou l’absence d’oscillation de Gunn à des fréquences plus élevées.

    Contexte de travail

    Le travail va avoir lieu au laboratoire central de l’Institut d’Electronique de Microélectronique et de Nanotechnologie situé à Villeneuve d’Ascq. Le doctorant sera intégré dans le groupe Composants et Dispositifs Microondes de Puissance (PUISSANCE) dirigé par Jean-Claude DE JAEGER. Ce groupe de recherche a une activité importante sur les dispositifs à base de nitrure de gallium. Le sujet de thèse est essentiellement expérimental avec la conception et la fabrication de diodes SSD en salle blanche et une autre partie en caractérisation des dispositifs utilisant la plateforme caractérisation du laboratoire

    Contraintes et risques

    Utilisation de produits chimiques en salle blanche

    Informations complémentaires

    La candidature doit se faire uniquement en ligne sur le site du CNRS. Ne rien envoyer par courriel
    Web emploi.cnrs.fr/Offres...
    Lors de votre postulation, veuillez vous référer à myScience.fr et indiquer la référence  JobID 15138.
    Plus de nouvelles