F Thèse sur le « Développement d’une instrumentation hyperfréquence pour application en agriculture de précision »

     
Recruteur
Parution
Lieu de travailToulouse, Midi-Pyrénées, France
Catégorie
Fonction

Description

CNRS - Portail emploi recrutement

  • Français
  • English


  • H/F Thèse sur le « Développement d’une instrumentation hyperfréquence pour application en agriculture de précision »

    Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
    Français - Anglais

    Faites connaître cette offre !

    Informations générales

    Référence : UPR8001-KATGRE-004
    Lieu de travail : TOULOUSE
    Date de publication : jeudi 11 juillet 2019
    Nom du responsable scientifique : Katia Grenier
    Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
    Durée du contrat : 36 mois
    Date de début de la thèse : 7 octobre 2019
    Quotité de travail : Temps complet
    Rémunération : 2 135,00 ¤ brut mensuel

    Description du sujet de thèse

    Contexte. La spectroscopie diélectrique constitue une technique de caractérisation attractive car intrinsèquement non destructrice et sans contact. De fait, les domaines applicatifs possibles de cette technique sont très variés, depuis la biologie pour la détection non invasive du cancer, jusqu’à l’agriculture pour, par exemple, l’analyse du taux d’humidité de composés granulaires.

    Résumé: Cette thèse, réalisée dans le cadre d’un large projet international européen H2020, porte sur le développement d’une nouvelle instrumentation de spectroscopie diélectrique radiofréquence dédiée à l’analyse d’entités agricoles ciblées. Il s’agira de développer et optimiser un dispositif de détection radiofréquences (RF - dans la gamme des micro-ondes) adapté aux objets à évaluer, de développer la métrologie associant ces détecteurs à l’entité à sonder puis de valider son fonctionnement en conditions de laboratoire puis en situations réelles.

    Ce projet associe des compétences interdisciplinaires dans les domaines des radiofréquences (modélisation électromagnétique dans la gamme des micro-ondes), de l’instrumentation (acquisition et traitements des signaux/paramètres radiofréquences) et de l’agriculture (entités biologiques à analyser) pour développer un système fonctionnel en fin de thèse qui sera évaluer en laboratoire puis lors de mission en milieu agricole.

    Profil : Le candidat pourra être de formation E.E.A., mais avec une culture et un intérêt pour les sujets pluridisciplinaires déjà fortement affirmée. Il doit avoir une bonne expertise en hyperfréquence. Du fait des réunions régulières du consortium européen du projet, une bonne maîtrise de la langue anglaise est fortement requise.

    Contexte de travail

    Localisation : LAAS-CNRS, équipe MH2F, Toulouse. L’équipe Micro nanosystèmes HyperFréquences Fluidiques -MH2F- est localisée au LAAS à Toulouse, un laboratoire du CNRS qui possède l’une des 5 centrales de micro- et nano-technologies majeures de France. Son expertise porte sur la miniaturisation des systèmes radiofréquences ainsi que sur l’exploitation des signaux RF pour de nouveaux systèmes d’analyse biologique à échelles diverses, tissulaire cellulaire et moléculaire. L’équipe est fortement impliquée dans le comité dédié aux "Effets biologiques et applications médicales des ondes RF et micro-ondes" de la société IEEE Microwave Theory and Techniques. Les compétences techniques des membres de l’équipe MH2F couvrent les domaines de la conception et la métrologie radiofréquences ainsi que ceux des micro et nanotechnologies.
    Web
    Lors de votre postulation, veuillez vous référer à myScience.fr et indiquer la référence  JobID 15835.

    Nouvelles liées