Offre de Thèse (H/F) : Architecture génétique du développement et tendances évolutives

     
Recruteur
Parution
Lieu de travailParis, Ile-de-France, France
Catégorie
Fonction

Description

CNRS - Portail emploi recrutement

  • Français
  • English


  • Offre de Thèse (H/F) : Architecture génétique du développement et tendances évolutives

    Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
    Français - Anglais

    Faites connaître cette offre !

    Informations générales

    Référence : UMR7277-CHRBRA-009
    Lieu de travail : NICE
    Date de publication : vendredi 12 juillet 2019
    Nom du responsable scientifique : Christian Braendle
    Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
    Durée du contrat : 36 mois
    Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
    Quotité de travail : Temps complet
    Rémunération : 2 135,00 ¤ brut mensuel

    Description du sujet de thèse

    Une offre de Thèse est disponible dans le contexte d’un projet de recherche conjoint au laboratoire de Christian Braendle (Institut de Biologie Valrose, Nice; ?url=http%3A%2F%2Fwww.braendlelab.net&module=jobs&id=15850" target="_blank" rel="nofollow">www.braendlelab.net) et le groupe de Marie-Anne Félix (Institut de Biologie, Ecole Normale Superieure, Paris; ?url=http%3A%2F%2Fwww.ibens.ens.fr%2Fspip.php?rubrique29&lang=en&module=jobs&id=15850" target="_blank" rel="nofollow">www.ibens.ens.fr/spip.php?rubrique29&lang=en).

    L’architecture génétique du développement peut limiter ou biaiser l’éventail de phénotypes obtenu après mutation au hasard. On sait mal si de tels biais peuvent jouer dans la production de tendances évolutives. Nous approchons ici ce problème à l’aide de lignées mutées au hasard, pour explorer si une mutabilité différentielle peut expliquer des patrons évolutifs divergents des destinées de cellules précurseurs vulvaires homologues dans deux clades de nématodes. Ce projet va 1) quantifier la mutabilité de différentes souches sauvages de Caenorhabditis et Oscheius, 2) connecter ces données avec les taux de variation évolutive de ces phénotypes dans les deux genres, et 3) caractériser la base génétique développementale de cette mutabilité différentielle. Les résultats seront parmi les premiers à connecter mutabilité, biologie du développement et tendances évolutives. Cette approche intègre de manière unique l’analyse génétique moléculaire et évolutive, au niveau de cellules définies.

    Le candidat devra avoir obtenu un Master en biologie et avoir une bonne compréhension des domaines de la génétique du développement et de l’évolution.

    L’offre de Thèse est financée par l’Agence Nationale de la Recherche française (ANR) pour une durée de trois ans, et potentiellement extensible à une 4ème année. La date de début de la Thèse est flexible.

    Pour déposer votre candidature, envoyez un CV, une lettre de motivation et les informations de noms et contact de deux références sur un document PDF unique à Christian Braendle (braendle [at] unice[.]fr). Vous pouvez aussi nous contacter pour de plus amples informations.

    Pour des informations scientifiques relevant du projet, voir les publications suivantes: Braendle et al. 2010. https://doi.org/10.1371/journal.pgen.1000877
    Grimbert & Braendle 2014. https://doi.org/10.1111/ede.12091
    Félix & Barkoulas 2015. https://doi.org/10.1038/nrg3949
    Besnard et al. 2017. https://doi.org/10.1534/genetics.117.203521

    Contexte de travail

    Equipe de Christian Braendle, « Gene-environment interactions in development and evolution », Institut de Biologie Valrose, CNRS UMR7277 - INSERM U109, Université Nice Sophia Antipolis Faculté des Sciences, Université de Nice, Parc Valrose, 06100 Nice

    Site Internet de l’équipe
    ?url=http%3A%2F%2Fwww.braendlelab.net&module=jobs&id=15850" target="_blank" rel="nofollow">www.braendlelab.net
    ?url=http%3A%2F%2Fibv.unice.fr%2Fresearch-team%2Fbraendle%2F&module=jobs&id=15850" target="_blank" rel="nofollow">http://ibv.unice.fr/research-team/braendle/

    Contraintes et risques
    Web
    Lors de votre postulation, veuillez vous référer à myScience.fr et indiquer la référence  JobID 15850.

    Nouvelles liées