Post-doctorat H/F Les chantiers d’églises rupestres dans le Nord de l’Ethiopie : tracéologie, géologie, ethno-histoire

     
Employer
Published
WorkplaceParis, Ile-de-France, France
Category
Position

Description

CNRS - Portail emploi recrutement

  • Français
  • English


  • Portail > Offres > Offre UMR8167-MARDER-005 - Post-doctorat H/F Les chantiers d'églises rupestres dans le Nord de l'Ethiopie : tracéologie, géologie, ethno-histoire

    Post-doctorat H/F Les chantiers d’églises rupestres dans le Nord de l’Ethiopie : tracéologie, géologie, ethno-histoire

    Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
    Français - Anglais

    Faites connaître cette offre !

    Informations générales

    Référence : UMR8167-MARDER-005
    Lieu de travail : IVRY SUR SEINE
    Date de publication : jeudi 1 août 2019
    Type de contrat : CDD Scientifique
    Durée du contrat : 12 mois
    Date d’embauche prévue : 1 octobre 2019
    Quotité de travail : Temps complet
    Rémunération : Entre 2696 ¤ et 3841 ¤ brut mensuel selon expérience
    Niveau d’études souhaité : Bac+5
    Expérience souhaitée : Indifférent

    Missions

    Le nord de l’Éthiopie recèle un grand nombre de sites creusés dans la roche, témoins de l’époque médiévale. A l’instar des monuments bâtis, ces églises rupestres demandent à être étudiées d’un point de vue archéologique afin de mieux comprendre la société médiévale chrétienne. C’est avec cet objectif que le projet de post-doctorat intitulé Troglopie est financé par le DIM "Matériaux anciens et patrimoniaux". Il vise à comprendre l’organisation des chantiers rupestres par l’étude des techniques de creusement, de l’économie et de l’organisation sociale des chantiers. Il s’agit de partir d’une analyse tracéologique des monuments, associée à l’étude des propriétés de la roche tout en menant des enquêtes ethno-historiques.

    Activités

    L’objectif de ce post-doctorat est d’engager des enquêtes dans quatre directions: - Où ont été creusées les églises rupestres par rapport aux spécificités géologiques - - Quelles sont les techniques mises en oeuvre pour réaliser les monuments rupestres - - Qui sont les acteurs de ces chantiers - - Y a-t-il une évolution des techniques de creusement qui permettrait de caractériser les communautés par le prisme d’une pratique troglodytique - Cela implique nécessairement de mener des enquêtes de terrain de longue durée en Ethiopie pour élaborer un corpus le plus exhaustif possible dans une zone témoin; réaliser l’étude géologique de chaque site (en partenariat avec le laboratoire Géops de l’Université Paris-Sud); mener des analyses tracéologiques ; développer de nouvelles méthodes de relevés (avec la société Igecav) ; réaliser des enquête ethnographiques (en partenariat avec le Museum National d’Histoire Naturelle) sur les réalisations actuelles de monuments rupestres dans la zone.
    L’année de post-doctorat doit donner lieu à la publication d’au moins un article et la contribution à des séminaires de recherche.

    Compétences

    Le/la candidat.e doit mettre en oeuvre une méthodologie pluridisciplinaire mobilisant principalement la tracéologie, qu’il/elle croisera avec la géologie, l’histoire, la géotechnique et des enquêtes ethnographiques.

    Contexte de travail

    Ce contrat prend place au sein du DIM MAP et les terrains en Ethiopie seront financés par le programme ANR EthioChrisProcess, dirigé par M.-L. Derat (Orient & Méditérannée, CNRS).
    Le ou la candidat-e travaillera sous la direction de M.-L. Derat, dans le laboratoire Orient et Méditerranée (UMR 8167), implanté à Ivry-sur-Seine. Un bureau au sein du laboratoire sera mis à disposition du chercheur, avec un poste de travail si nécessaire.

    Contraintes et risques

    Ce contrat implique des missions en Ethiopie
    Web
    In your application, please refer to myScience.fr
    and reference  JobID 16283.

    Related News



    This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |