Post-doctorant.e (H/F) : Evolution et fonctionnalité des ARNs non-codants chez les mammifères placentaires

     
Employer
Published
WorkplaceLyon, Rhône-Alpes, France
Category
Position

Description

CNRS - Portail emploi recrutement

  • Français
  • English


  • Portail > Offres > Offre UMR5558-ANANEC-001 - Post-doctorant.e (H/F) : Evolution et fonctionnalité des ARNs non-codants chez les mammifères placentaires.

    Post-doctorant.e (H/F) : Evolution et fonctionnalité des ARNs non-codants chez les mammifères placentaires.

    Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
    Français - Anglais

    Faites connaître cette offre !

    Informations générales

    Référence : UMR5558-ANANEC-001 Lieu de travail : VILLEURBANNE Date de publication : mercredi 9 octobre 2019 Type de contrat : CDD Scientifique Durée du contrat : 12 mois Date d’embauche prévue : 1 décembre 2019 Quotité de travail : Temps complet Rémunération : entre 2643 et 3766 ¤ bruts mensuels selon expérience.
    Niveau d’études souhaité : Doctorat
    Expérience souhaitée : 1 à 4 années

    Missions

    Le.a post-doctorant.e recruté.e effectuera des analyses de génomique et transcriptomique comparative pour identifier des ARNs non-codants impliqués dans la régulation de l’expression des gènes chez les mammifères placentaires. Ce post-doctorat s’inscrit dans le cadre du projet ANR LncEvoSys, qui propose d’évaluer la fonctionnalité des longs ARNs non-codants avec une approche évolutive.

    Activités

    Tâches principales : o Annotation d’ARNs non-codants (longs ARNs non-codants et micro-ARNs) dans les génomes de mammifères, à partir de données de séquençage de transcriptome (RNA-seq).
    o Analyse de l’expression des gènes codants et non-codants à partir de données de séquençage de transcriptome (RNA-seq).
    o Analyse de l’évolution des gènes et identification de gènes nouvellement apparus dans la lignée des mammifères placentaires.
    o Détection de duplication de gènes et de régions génomiques, apparues dans la lignée des mammifères placentaires.
    o Prédiction d’un réseau de régulation spécifique des mammifères placentaires, faisant intervenir gènes codants et non-codants.
    La personne recrutée sera co-responsable de ces tâches, avec Anamaria Necsulea.

    Tâches secondaires : o Participation à des conférences nationales et internationales, avec présentation orale ou sous forme de poster.
    o Participation aux animations internes de l’équipe et du laboratoire (présentation de bibliographie, séminaires internes, formations, etc.).
    La personne recrutée sera responsable de ces tâches.

    Compétences

    o Maîtrise des méthodes d’analyse bioinformatique des données de séquençage de génome et de transcriptome.
    o Maîtrise des méthodes d’analyse bioinformatique de l’évolution des gènes et de génomes (reconstruction phylogénétique, détection de duplications).
    o Bonne connaissance du logiciel R pour les statistiques et les représentations graphiques.
    o Maîtrise d’un deuxième langage de programmation (Python, Perl, C++), pour le traitement de données volumineuse de séquençage.

    Contexte de travail

    Le post-doctorat s’effectuera au Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (CNRS, Université Claude Bernard - Lyon 1, VetAgroSup), au sein de l’équipe Bioinformatique, Phylogénie et Génomique Evolutive (BPGE). Le laboratoire regroupe une centaine de membres permanents, qui s’intéressent à des thématiques variées dans le domaine de l’évolution, de l’écologie et de la santé. Les grands axes de recherche de l’équipe BPGE sont l’évolution et le fonctionnement des génomes, le fonctionnement des systèmes biologiques complexes, la paléogénomique et la reconstruction de l’arbre de la vie, ainsi que le développement de méthodes et bases de données pour la génomique comparative et la phylogénie.

    Le.a post-doctorant.e recruté.e sera encadré.e par Anamaria Necsulea au sein de l’équipe BPGE.

    Contraintes et risques

    Aucune contrainte ou risque particulier.

    Web

    In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 17295.

    Related News



    This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |