CNRS

Chercheur contractuel en ecophysiologie et ecotoxicologie (H/F)

 
Published
WorkplaceNantes, Poitou-Charentes, France
Category
Position

Description

CNRS - Portail emploi recrutement

  • Les annuaires de l’organisme
  • Travailler au CNRS


Portail > Offres > Offre UMR7372-FRABRI-001 - Chercheur contractuel en ecophysiologie et ecotoxicologie (H/F)

Chercheur contractuel en ecophysiologie et ecotoxicologie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7372-FRABRI-001
Lieu de travail : VILLIERS EN BOIS
Date de publication : vendredi 15 mai 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 14 mois
Date d’embauche prévue : 16 novembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : ~2 600 € bruts mensuel
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Un post-doctorat est ouvert pour travailler sur les effets sublétaux des produits phytosanitaires sur le développement, la physiologie et le comportement des amphibiens. Le/la post-doctorant(e) sera supervisé par François Brischoux (CEBC-CNRS), et interagira étroitement avec Frédéric Angelier (CEBC-CNRS). Le projet fait partie d’un programme de recherche de 3 ans financé par l’ANSES qui vise à améliorer notre compréhension des niveaux d’exposition et des effets des produits phytosanitaires sur la faune sauvage (oiseaux et amphibiens).
Le/la postdoctorant(e) analysera (données déjà collectées) la présence et les concentrations de contaminants dans l’eau de sites de reproduction d’amphibiens dans un contexte agricole ou forestier, ainsi que dans des rivières avoisinantes ; afin d’évaluer les niveaux d’exposition des œufs ou des larves sur le terrain. En outre, le/la postdoctorant(e) devra développer des expérimentations en milieux contrôlés et/ou des approches de terrain qui viseront à évaluer les effets des pratiques agricoles (incluant l’utilisation de produits phytosanitaires) sur le développement, la physiologie et/ou le comportement d’amphibiens sauvages (principalement Bufo spinosus, mais d’autres espèces sont disponibles sur nos sites d’études), pendant le développement (embryons/têtards) ou lors de stades de vie ultérieurs. L’ambition de développer des travaux complémentaires sera bienvenue. Les infrastructures disponibles au CEBC incluent des pièces expérimentales (température contrôlée) ainsi que des enclos extérieurs. Le CEBC a développé une expertise reconnue dans la mesure d’une série de marqueurs physiologiques pertinents (hormones, télomères, métabolisme...), et fait partie d’un réseau de collaborateurs pour mesurer d’autres marqueurs complémentaires (e.g., stress oxydant, microbiote, etc...). La plupart de ces marqueurs seront disponible pour ce post-doctorat.

Activités

- analyses (données déjà collectées) de la présence et des concentrations de contaminants dans l’eau de sites de reproduction d’amphibiens.

- développement d’expérimentations et/ou d’approches de terrain afin d’évaluer les effets des pratiques agricoles sur le développement, la physiologie et/ou le comportement d’amphibiens sauvages.

- analyses de paramètres physiologiques en laboratoire

- analyses de données et rédaction d’articles scientifiques

Compétences

- solides connaissances en écologie, en écophysiologie et en écotoxicologie
- connaissances statistiques poussées
- bonnes aptitudes de communication orale et écrite (anglais niveau B2 ou supérieur)
- compétences pour le travail de terrain et les expériences en captivité
- de l’expérience dans le domaine des soins aux animaux, des manipulations de vertébrés sauvages et des analyses de laboratoire
- titulaire du permis B

Contexte de travail

Le/la postdoctorant(e) fera partie de l’équipe Ecophysiologie Evolutive du centre d’Etudes Biologiques de Chizé (UMR 7372, CNRS, la Rochelle université, 79360 Villiers en Bois) où il sera basé. Le/la postdoctorant(e) effectuera son travail sous la supervision de F. Brischoux et F. Angelier (CEBC). Le terrain aura principalement lieu en Nouvelle-Aquitaine. Les études expérimentales seront effectuées au CEBC. Les analyses physiologiques seront réalisées sur la plate-forme d’analyses biologiques du CEBC.

Contraintes et risques

Comme certaines activités du projet se dérouleront sur le terrain, il est nécessaire que le/la postdoctorant(e) soit en bonne santé. Une expérience sur le terrain ou en laboratoire avec des animaux sauvages ou captifs sera appréciée.

Informations complémentaires

Le candidat devra être titulaire d’un diplôme de Doctorat écologie, écophysiologie ou écotoxicologie (Bac +8), et avoir un dossier de publications significatif dans au moins un de ces domaines. Le poste nécessite de solides connaissances en écologie, en écophysiologie et en écotoxicologie, des connaissances statistiques poussées, et de bonnes aptitudes de communication orale et écrite (français et anglais nécessaires, niveau B2 ou supérieur) pour présenter aux congrès et rédiger des articles dans des revues scientifiques. Le candidat devra être titulaire du permis B. Nous recherchons un(e) jeune chercheur qui saura s’impliquer dans son projet, curieux, ayant une certaine autonomie et une forte motivation pour effectuer du terrain, mener des expériences en captivité et développer des compétences en analyses biologiques. De l’expérience dans le domaine des soins aux animaux, des manipulations de vertébrés sauvages et des analyses de laboratoire sera un plus. Enfin, le candidat devra être apte à travailler en équipe sur des projets pluridisciplinaires.

Les candidatures devront inclure :
- un CV détaillé incluant une liste de publications
- les coordonnées de 1 à 3 personnes référentes et lettres de recommandations
- une lettre de motivation d’une page incluant une description des intérêts de recherche et des compétences.

La sélection des candidats se fera au fur et à mesure des candidatures avec comme date limite de candidature le 15 Septembre 2020.

Web

In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 20363.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |