PostDoc (H/F) : Spectroscopie THz dans le domaine temporel de molécules organiques complexes, basée sur la photonique de l’air

 
Published
WorkplaceParis, Ile-de-France, France
Category
Position

Description

Portail > Offres > Offre UMR5306-STESKU-001 - PostDoc (H/F) : Spectroscopie THz dans le domaine temporel de molécules organiques complexes, basée sur la photonique de l'air

PostDoc (H/F) : Spectroscopie THz dans le domaine temporel de molécules organiques complexes, basée sur la photonique de l’air

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Informations générales

Référence : UMR5306-STESKU-001
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mardi 15 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d’embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2675 et 3805 EUR brut mensuel selon expérience
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le post-doctorant s’intégrera dans l’équipe "Structure et dynamique multi-échelles de molécules complexes" (DYNAMO) du laboratoire ILM - Institut Lumière Matière (Lyon, France). Elle / il sera impliqué dans le projet de maturation ANR ASTRID ALTESSE 2 (Air Laser-based TErahertz SpectroScopy of Explosives 2).

Le but du projet est l’identification et la détection, à distance, de matériaux énergétiques au moyen de la spectroscopie THz. Les ondes THz offrent une grande sélectivité sur les transitions moléculaires et de nombreuses "empreintes" d’explosifs appartiennent à ce domaine spectral. Les institutions suivantes seront impliquées: le CEA-DIF, l’ILM, la PME Amplitude Systèmes (AS) Imagine Optic (IO), l’Institut Saint Louis (ISL) et l’Université technique danoise (DTU). Le rôle de l’ILM est d’étudier les aspects scientifiques du projet et d’optimiser la spectroscopie temporelle THz basée sur la photonique de l’air dans des conditions de laboratoire. Un soutien théorique du groupe ILM Modélisation de la matière condensée et des interfaces (MMCI) est prévu.

Sa mission sera de mettre en place une source et un système de détection THz air-plasma à large bande utilisant la source laser fs de l’équipe DYNAMO. Elle participera à l’étude des performances de ce système pour identifier les empreintes THz de diverses molécules organiques et participera également à l’analyse des données.

Activités

Il / elle participera à la conception, à la construction et aux tests de la source THz et du système de détection. Il / elle mènera un travail collaboratif avec les équipes associées du consortium, en particulier avec l’équipe de DTU. Il / elle sera également engagé dans l’encadrement des étudiants de premier cycle impliqués dans le projet. Il/elle sera impliqué dans l’analyse des données collectées au cours du projet et dans la préparation des articles, rapports et publications.

Compétences

Expérience requise pour le poste postdoctoral: doctorat en physique avec une vaste expérience pratique en optique ultra-rapide. Il / elle doit avoir des connaissances dans le fonctionnement des systèmes laser fs. Une expérience antérieure en analyse de spectres moléculaires et des compétences dans le développement de logiciels de traitement de données seront très appréciées.

Il / elle doit avoir une forte aptitude à travailler en équipe et dans des projets collaboratifs et multidisciplinaires, et présenter une capacité à travailler de manière autonome. Il / elle doit parler et écrire couramment anglais.

Contexte de travail

Ce travail post-doctoral est fondé par l’ANR et se déroulera dans un cadre profondément collaboratif impliquant d’autres équipes de recherche et entreprises en France et au Danemark. Le candidat sera affilié au laboratoire ILM à Lyon, France. L’ILM est une unité mixte de recherche entre l’Université de Lyon (UCBL) et le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Le personnel de recherche permanent comprend 200 chercheurs et professeurs, et environ 80 doctorants et post-doctorants qui travaillent à plein temps à l’ILM. L’ILM se compose de 19 groupes de recherche organisés selon six axes thématiques, abordant divers sujets allant de la physique du solide et des nanosciences à l’optique ultra-rapide et à l’interaction matière-lumière.

Lyon est située à environ 500 km au sud de Paris. Il est accessible en voiture, en train ou en avion et est très bien relié aux grandes villes européennes ainsi qu’aux destinations d’outre-mer.

Contraintes et risques

Des périodes de déplacement en France et à l’étranger sont à prévoir, en particulier plusieurs visites au DTU sont prévues.

Informations complémentaires

Une prolongation du contrat au-delà des 12 premiers mois est possible.

Web

In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 22460.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |