Poste d’Ingénieur (H/F) de Recherche en Physicochimie

 
Published
WorkplaceDijon, Bourgogne, France
Category
Position

Description

Portail > Offres > Offre UMR6303-JEABEL-001 - Poste d'Ingénieur (H/F) de Recherche en Physicochimie

Poste d’Ingénieur (H/F) de Recherche en Physicochimie

Informations générales

Référence : UMR6303-JEABEL-001
Lieu de travail : DIJON
Date de publication : mercredi 16 septembre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d’embauche prévue : 1 novembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2000 - 2500 ¤ brut
Niveau d’études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L’objectif principal de ces recherches est de synthétiser des matériaux à petits pores (zéolithes, MOFs...) puis de caractériser leurs propriétés d’adsorption sélective de l’hydrogène et du deutérium à température cryogénique.

Activités

Les travaux de recherche seront réalisés à l’ICB au sein du département Interfaces (groupe ASP) sous la direction de Jean-Pierre Bellat (PR UBFC), Igor Bezverkhyy (CR CNRS) et Clément Cabaud (IR CEA Valduc). Le poste sera géré par le CNRS.
Les travaux se décomposeront en trois principales tâches qui se dérouleront en parallèle sur toute la période du contrat : Tâche 1 : Elaboration et caractérisations physico-chimiques des matériaux nanoporeux.
Tâche 2 : Mesures des isothermes d’adsorption de H2 et D2 purs entre 40 et 100 K dans le domaine de pression compris entre 1 et 105 Pa.
Tâche 3 : Mesures des sélectivités d’adsorption de H2 et D2 entre 40 et 100 K dans le domaine de pression compris entre 10 et 105 Pa par manométrie couplée à la spectrométrie de masse.

Compétences

Ingénieur ou Master II en physico-chimie du solide motivé par la recherche expérimentale.
  • Compétences en synthèse inorganique.
  • Compétences en caractérisation des solides (DRX, MEB...).
  • Autonomie et rigueur scientifique.
  • Bonnes qualités rédactionnelles.
  • Bonne pratique de l’anglais.

    Contexte de travail

    Ces travaux entrent dans le cadre d’une collaboration de recherche engagée depuis plusieurs années entre le groupe ASP et le centre CEA de Valduc. Ils concernent la séparation des isotopes de l’hydrogène par tamisage quantique sur des adsorbants nanoporeux à température cryogénique (40 - 100 K).

    Contraintes et risques

    Pas de contrainte particulière.

Web

In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 22462.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |