Ingénieur de recherche en Optique (H/F)

 
Published
WorkplaceParis, Ile-de-France, France
Category
Position

Description

Portail > Offres > Offre UMR7164-THOZER-003 - Ingénieur de recherche en Optique (H/F)

Ingénieur de recherche en Optique (H/F)

Informations générales

Référence : UMR7164-THOZER-003
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : mercredi 16 septembre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 13 mois
Date d’embauche prévue : 1 décembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2510€ et 2694€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d’études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le contexte de la contribution française à la mission spatiale LISA, le laboratoire APC a la responsabilité de développer et caractériser deux prototypes de bancs de mesures (un en Invar, l’autre en Zerodur) basés sur de l’interférométrie laser qui permettra de démontrer la capacité à valider les instruments LISA au sol avant leur lancement. Les premiers éléments de ces bancs interférométriques sont actuellement en cours de réalisation.
L’ingénieur(e) de recherche, spécialité optique, aura donc la responsabilité de l’intégration, du réglage ainsi que des tests de performances de ces expériences optiques. Il (Elle) contribuera également à la définition préliminaire des bancs de tests de la mission LISA.

Activités

Au sein de l’équipe projet LISA, les principales activités de l’ingénieur(e) de recherche en optique seront:
  • Intégration, réglages et tests optiques des bancs interférométriques
  • Modélisation des performances attendues
  • Le traitement des données et l’exploitation des résultats expérimentaux obtenus
  • La définition des spécifications techniques des bancs de tests optiques LISA à partir de l’analyse des besoins scientifiques
  • La rédaction de rapports et documentation livrable des projets
  • La participation aux réunions de collaboration et / ou conférences pour présenter ses travaux.

    Compétences

    o Diplôme d’ingénieur et/ou d’un doctorat avec spécialité en optique, laser et interférométrie
  • Expertise en instrumentation optique
  • Maitrise en conception de systèmes optiques
  • Maitrise d’un ou plusieurs logiciels de simulation optique (Zemax, FRED, LightTools, MIST ...)
  • Maitrise des techniques d’interférométrie bas bruit et de métrologie optique de précision
  • Connaissances générales en physique, instrumentation, électronique et mécanique
  • Connaissances générales des pratiques de travail en salle propre
  • Maitrise des techniques de présentations écrites et orales
  • Bonnes connaissances écrites et orales de l’anglais (niveau B1)
  • Une première expérience dans le domaine de l’interférométrie hétérodyne et de la détection des ondes gravitationnelles constituerait un plus
  • Savoir faire preuve d’autonomie et de capacités d’adaptation
  • Excellent relationnel et goût du travail en équipe

    Contexte de travail

    Le laboratoire APC est une unité mixte de recherche du CNRS, de l’Université de Paris, avec pour tutelles secondaires le CEA, l’Observatoire de Paris et le CNES. Le laboratoire travaille à l’interface entre astrophysique et physique des hautes énergies et est impliqué dans plusieurs missions spatiales du CNES, de l’ESA et de la NASA (LISA, ATHENA, EUSO, SVOM, EUCLID) ainsi que des expériences au sol (QUBIC, KM3NeT, CTA, DUNE) qui se développent dans le cadre de collaborations internationales.
    L’ingénieur.e instrumentaliste spécialisé.e en optique intégrera le service Techniques Expérimentales et plus particulièrement l’équipe projet LISA (Laser Interferometer Space Antenna) du laboratoire APC. Sous maitrise d’œuvre ESA (Agence Spatiale Européenne), LISA est une mission spatiale composée de 3 satellites distincts chacun distant de 2,5 millions de km et qui a pour but la détection d’ondes gravitationnelles basses fréquences. La mission LISA est prévue pour un lancement en 2034. La contribution française, sous maîtrise d’œuvre du CNES (Centre National d’Études Spatiales), porte notamment sur l’intégration et la validation des instruments.

    Contraintes et risques

    La majorité des activités se déroulent en salle propre ISO8.
    L’ingénieur(e) de recherche utilisera des lasers de classe 3B.
    Des déplacements périodiques en France et à l’étranger sont à prévoir pour les réunions de suivi et les revues auprès des collaborateurs, des agences et fournisseurs industriels.

Web

In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 22469.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |