Optique quantique dans des matériaux synthétiques photoniques H/F

 
Published
WorkplaceParis, Ile-de-France, France
Category
Position

Description

Optique quantique dans des matériaux synthétiques photoniques H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Informations générales

Référence : UMR9001-SYLRAV-001
Lieu de travail : PALAISEAU,PALAISEAU
Date de publication : vendredi 16 octobre 2020
Nom du responsable scientifique : Sylvain Ravets
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 ¤ brut mensuel

Description du sujet de thèse

Cette thèse expérimentale vise à démontrer des corrélations quantiques dans des réseaux de microcavités à polaritons avec pour objectif général la génération d’états à N-photons fortement corrélés, et l’émulation de systèmes quantiques dans le régime dissipatif. L’objectif est double : construire des matériaux synthétiques pour aider à la compréhension de phénomènes quantiques complexes en les étudiant dans des systèmes bien contrôlés, et se servir de ces effets collectifs comme d’une ressource applicable aux technologies quantiques.
Le candidat mesurera les propriétés optiques de matériaux synthétiques fabriqués au sein de la centrale de technologie du C2N, de manière à former des réseaux de « pièges à lumière » opérant dans le régime de couplage fort exciton-photon. Le verrou technologique à lever consistera à générer des interactions suffisamment au sein de ces matériaux, afin de générer de fortes corrélations quantiques entre les photons qui s’échappent de ces structures. Des signatures optiques de ce comportement quantique seront alors révélées en fonction de la dimensionnalité du système (1D ou 2D) ou encore de la topologie des bandes du réseau.
Ce projet requiert un goût prononcé pour le travail en laboratoire, des compétences en spectroscopie optique et en cryogénie, ainsi qu’une bonne connaissance en optique quantique et en physique du solide. L’interprétation des résultats s’appuiera sur des simulations numériques que le candidat réalisera lui-même.

Contexte de travail

Le C2N (Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies) est une unité mixte de recherche de l’Université Paris Saclay et du CNRS située à Palaiseau (91). Constituée d’environ 410 personnes, les thématiques de recherche du C2N sont la photonique, la nanoélectronique, les matériaux, les microsystèmes et la nanobiofluidique. L’offre de poste se situe au sein du département de photonique, dans le groupe de recherche GOSS, sous la supervision de Sylvain Ravets (chargé de recherche au CNRS) et en étroite collaboration avec Jacqueline Bloch (directrice de recherche au CNRS).

Web

In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 23021.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |