’H/F Post-Doc: Pyrolyse des déchets pour la production de biocarburants’

 
Published
WorkplaceLyon, Rhône-Alpes, France
Category
Position

Description

Centre National de la Recherche Scientifique

  • CNRS
  • Les annuaires de l'organisme
  • Mots-clefs CNRS
  • Travailler au CNRS
  • CNRS en région
  • Français
  • English




Portail > Offres > Offre UMR5256-YVESCH-007 - "H/F Post-Doc: Pyrolyse des déchets pour la production de biocarburants"

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 15 mars 2021

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5256-YVESCH-007
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : lundi 22 février 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d’embauche prévue : 1 avril 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 555 et 3768€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les biocarburants pourraient constituer 28% des carburants consommés en 2050, ce qui permettrait d’obtenir des réductions de plus de 2 gigatonnes d’émissions de CO2 par an lorsqu’ils sont produits durablement. La demande croissante de biocarburants implique la nécessité de transformer les diverses bio-ressources en combustibles liquides, ce qui pose des défis dans le développement des processus pour améliorer l’efficacité de conversion, tout en diminuant le coût de production.
Pour répondre aux délais et à la quantité nécessaire tout en conservant l’efficacité des coûts, la mise en œuvre de la biomasse devrait se faire par l’intégration dans les raffineries et les infrastructures existantes, plutôt que d’exiger des investissements dans de nouvelles grandes unités de bio-raffinerie et infrastructures pour les soutenir. La complexité de la conversion de la biomasse par rapport aux huiles fossiles nécessite une transformation primaire - liquéfaction - pour permettre un traitement plus facile et moins coûteux pour le transport, ainsi que pour l’introduction de ces derniers pour la modernisation dans ces raffineries existantes. Aujourd’hui, les options les plus prometteuses sont la pyrolyse rapide et la liquéfaction hydrothermale. La pyrolyse du bois est déjà mise en œuvre industriellement. L’étape suivante est de valoriser les déchets par ces voies de liquéfactions.

Activités

L’objectif de l’étude est d’explorer à l’échelle laboratoire la pyrolyse de différents déchets, les analyses des bio-liquides formés (GCxGC, RMN, GC-MS, GPC...), les traitement d"upgrading" et "co-processing" des bio-liquides et la mise en œuvre d’un banc de pyrolyse.L’objectif de l’étude est d’explorer à l’échelle laboratoire la pyrolyse de différents déchets, les analyses des bio-liquides formés (GCxGC, RMN, GC-MS, GPC...), les traitement d"upgrading" et "co-processing" des bio-liquides et la mise en œuvre d’un banc de pyrolyse.

Compétences

Docteur en génie chimique ou en ingénierie de réaction chimique avec un bon niveau en anglais (oral, écrit).

Contexte de travail

Ce post-doc se déroulera dans les laboratoires IRCELYON (?url=http%3A%2F%2Fwww.IRCELYON.univ-lyon1.fr&module=jobs&id=24970" target="_blank" rel="nofollow">www.IRCELYON.univ-lyon1.fr) et est financé par un projet européen intitulé "Waste2Road" (N° 818120). Il s’agira de réunions périodiques avec les partenaires du projet en Europe. On s’attend à ce que le candidat choisi soit en mesure de mener à son travail de recherche et de remplir les obligations liées au projet (rapports, livrables).

Web

In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 24970.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |