Post-doc, philosophie sociale et formelle des sciences (ANR CRISP), H/F

 
Published
WorkplaceParis, Ile-de-France, France
Category
Position
Centre National de la Recherche Scientifique

Post-doc, philosophie sociale et formelle des sciences (ANR CRISP), H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 25 mai 2021

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7117-CYRIMB-004
Lieu de travail : NANCY
Date de publication : mardi 4 mai 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d’embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2.675 euros bruts mensuels
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le projet de recherche CRISP vise à explorer les conditions dans lesquelles l’action et le discours institutionnels sur l’intégrité de la recherche peuvent améliorer les pratiques de recherche, à anticiper leur impact sur les pratiques et l’organisation de la recherche, et à proposer des recommandations. Les enquêtes menées dans le cadre du projet doivent être sensibles à la structure et à la dynamique réelles des sciences, des disciplines universitaires et de la nature des pratiques de recherche quotidiennes, dans toute leur diversité. Voir ?url=http%3A%2F%2Fwww.crisp.ens.psl.eu%2F&module=jobs&id=26001" target="_blank" rel="nofollow">www.crisp.ens.psl.eu/ pour plus d’informations sur l’ensemble du projet de recherche.

Dans le cadre du projet de recherche CRISP, le chercheur postdoctoral devra étudier les facteurs, les aspects ou les contextes qui favorisent ou défavorisent les effets néfastes de l’inconduite et des pratiques de recherche douteuses, explorer la façon dont les niveaux individuel et collectif interagissent entre eux, et fournir des indices sur les politiques et les leviers politiques pertinents qui peuvent être adoptés pour favoriser l’intégrité de la recherche au niveau individuel et améliorer la qualité de la science au niveau mondial.

Le chercheur postdoctoral contribuera à l’objectif ci-dessus en utilisant des modèles formels de communautés scientifiques.

Les philosophes des sciences ont déjà étudié des modèles plausibles d’enquêtes scientifiques et les effets des biais potentiels dans la dynamique expérimentale. Le modèle d’enquête expérimentale initialement développé par Zollman (2010), en particulier, est bien étudié, approprié pour décrire l’enquête sur des hypothèses empiriques (généralement les drogues, qui est un choix pertinent pour les violations potentielles de l’IR), et suffisamment polyvalent pour étudier les effets combinés des méthodes fondées sur des preuves, des biais individuels et des facteurs institutionnels. Il a déjà été utilisé pour fournir des résultats sur les impacts de la connectivité des réseaux, les avantages de divertir des hypothèses concurrentes dans les communautés scientifiques, l’utilité des agents qui enquêtent sur des hypothèses moins consensuelles (Rosenstock et al. 2017), ou les effets du conservatisme scientifique (Frey et ¦e¨elja, 2019). Globalement, il semble adapté d’étudier les effets collectifs des violations de l’IR. Des résultats pertinents ont déjà été produits par Holman et Bruner (2015, 2017), par exemple sur les effets des agents intransigeants dans les communautés de chercheurs de vérité ou sur l’impact des sources de financement.

Pour atteindre l’objectif scientifique décrit ci-dessus, le chercheur postdoctoral est censé s’appuyer soit sur le cadre de Zollman et al. ci-dessus, soit sur différents types de modèles (pas nécessairement issus de la philosophie). Le projet est ouvert sur ce point, et cette question peut être discutée lors de l’entretien (si le candidat a des idées sur ce point) ou au début du poste.

Activités

- Revue de la littérature.
  • Conception d’un modèle ou adaptation d’un modèle existant.
  • Écriture de codes pour étudier le modèle.
  • Analyse mathématique et statistique du modèle.
  • Rédaction en collaboration d’articles dans des revues pertinentes.

    Il est attendu du postdoc qu’il présente et discute de son travail lors des séminaires et ateliers pertinents organisés au sein du CRISP. Les recherches seront menées en collaboration avec Cyrille Imbert et Thomas Boyer-Kassem.

    Pour toute demande informelle, veuillez écrire à Cyrille Imbert (Prénom.Nom univ-lorraine.fr).

    Compétences

    Le candidat retenu doit avoir obtenu un doctorat (ou s’attendre à l’avoir obtenu au moment de la prise de fonction), et son profil doit correspondre à l’un des deux suivants :
  • un philosophe des sciences ou un épistémologue social ayant des compétences en modélisation et en programmation,
  • un informaticien ou un mathématicien appliqué familier des simulations basées sur des agents et intéressé par la modélisation des interactions humaines et sociales.

    Pour tous les profils, une solide liste de publications internationales est très appréciée, tout comme la volonté et la capacité de travailler dans le cadre de projets de recherche collaborative interdisciplinaires. La connaissance d’un langage de programmation particulier n’est pas requise.

    Langue : La connaissance de l’anglais est requise. La connaissance du français ne l’est pas.

    Contexte de travail

    Le postdoc recruté sera affilié au partenaire lorrain du projet (Archives Poincaré, Nancy, France) et sous la supervision scientifique du Dr. Cyrille Imbert (Archives Poincaré, Nancy, France) et de Thomas Boyer-Kassem (MAPP, Poitiers, France), au sein du projet ANR CRISP dirigé par le Pr. Stéphanie Ruphy (ENS, Paris, France).
    Le projet CRISP offre un contexte dynamique et scientifiquement adapté pour mener à bien ce projet. Il regroupe des philosophes des sciences et des chercheurs travaillant dans le domaine de l’économie comportementale, de la sociologie, de la psychologie et du droit. Voir la page pour plus de détails.

    Le postdoc est censé présenter et discuter son travail dans le cadre des séminaires et ateliers pertinents organisés au sein du CRISP.

    Les recherches seront menées en collaboration avec Cyrille Imbert et Thomas Boyer-Kassem.

    Contraintes et risques

    RAS.

    Informations complémentaires

    La date de début est flexible, à partir de septembre 2021 et au long de l’année académique 2021-2022, à discuter avec le candidat.

    Date limite de candidature : 8 juin 2021

    Les candidatures doivent comprendre - un CV ; - une lettre d’intérêt (1 page maximum) : Indiquez brièvement pourquoi vous êtes intéressé(e) à rejoindre le projet, décrivez brièvement vos réalisations en matière de recherche, vos domaines d’expertise et vos compétences techniques, - une brève déclaration de recherche/projet (max 2 pages) : décrivez comment vous comptez contribuer au projet et dans quelle mesure votre expertise est adaptée à celui-ci. En fonction de votre formation en philosophie ou en informatique, vous pouvez insister davantage sur les liens avec la littérature existante, sur la modélisation des hypothèses ou sur le codage.
  • un article scientifique, publié ou non, ou un chapitre de thèse, qui représente le mieux la qualité de votre travail (il n’est pas nécessaire qu’il soit directement lié au présent projet).

    Les candidats présélectionnés seront invités à des entretiens en ligne menés par le comité directeur du projet CRISP peu après la clôture de l’appel, et les décisions finales seront prises rapidement avant la fin du mois de juin.
In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 26001.