Post-doctorant en électrochimie / corrosion (H/F)

 
Published
WorkplaceParis, Ile-de-France, France
Category
Position
Centre National de la Recherche Scientifique

  • CNRS
  • Les annuaires de l'organisme
  • Mots-clefs CNRS
  • Travailler au CNRS
  • CNRS en région
  • Français
  • English


Post-doctorant en électrochimie / corrosion (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 4 février 2022

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7197-VINVIV-002
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : vendredi 14 janvier 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d’embauche prévue : 1 avril 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2700 et 3800 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Étude de la cinétique de corrosion galvanique d’un câble aérien Un de mécanismes d’endommagements les plus problématiques pour les conducteurs aluminium - acier est la corrosion galvanique pouvant survenir à l’intérieur du câble à l’interface entre les différents matériaux (galvanisation, aluminium, acier). Cependant, la cinétique de du phénomène de corrosion galvanique dans une configuration couche mince est très mal décrite, ce qui rend difficile toute prédiction sur la durée de vie de ces équipements.

Activités

L’objectif de ce projet consistera dans un premier temps à mettre en place un dispositif expérimental de type couche mince d’électrolyte pour caractériser câbles électriques en aluminium et en acier galvanisé de différents états de surface et d’optimiser les différentes configurations de cellules à étudier. Dans une seconde étape, la corrosion de chaque métal (aluminium, acier galvanisé) ainsi que la corrosion galvanique du couple Al/Acier galvanisé seront étudiées en fonction de différents paramètres (nature de l’électrolyte, épaisseur de la couche mince, rapport des surfaces anode/cathode...). Ces études seront complétées par des observations optiques et de microscopie électronique à balayage pour caractériser ex situ le couplage galvanique et l’influence du milieu confiné sur celui-ci.

Compétences

Le candidat devra être titulaire d’un doctorat en électrochimie et/ou corrosion, avec un bon niveau de culture générale et scientifique et une solide expérience en laboratoire. Une expérience préalable dans la modélisation des processus électrochimiques, y compris de la spectroscopie d’impédance, serait un atout important.
Le candidat idéal sera très motivé par la recherche multidisciplinaire dans un domaine important qu’est la corrosion. Le candidat doit posséder de bonnes capacités d’analyse, de synthèse, d’innovation et de communication, ainsi que des qualités d’adaptabilité et de créativité.
D’excellentes compétences en anglais sont nécessaires. Notre groupe de recherche fonctionne principalement en anglais, toutes les publications seront en anglais, et la participation à des conférences internationales est envisagée.

Contexte de travail

Le travail sera réalisé au Laboratoire de Réactivité de Surface (UMR 7197) à Sorbonne Université (Paris) dans le cadre d’un contrat de collaboration avec RTE

Contraintes et risques

Pas de contrainte / risque particulier sur ce projet

Informations complémentaires

Les candidats intéressés doivent faire parvenir un CV détaillé, une lettre de motivation, un résumé (3 pages maximum) de leurs travaux antérieurs, et les coordonnées de trois personnes (dont le/la responsable de thèse) qui seront sollicitées pour obtenir des informations complémentaires.
In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 30088.