H/F Doctorant-e en Physique

 
Published
WorkplaceStrasbourg, Alsace, France
Category
Position
Centre National de la Recherche Scientifique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 14 octobre 2022

Informations générales

Référence : UMR7178-REGSOM-128
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : vendredi 23 septembre 2022
Nom du responsable scientifique : NOURREDDINE Abdel-Mjid
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 ¤ brut mensuel

Description du sujet de thèse

Sujet de la thèse : Radioactivité induite par des photons de hautes énergies Les missions du/de la doctorant-e porteront sur l’étude de la radioactivité induite dans les produits irradiés par des accélérateurs d’électrons et de protons de hautes énergies.
Des simulations Monte Carlo basés sur GEANT, MCNP couplé à FISPACT, FLUKA seront réalisées afin d’estimer les taux de réactions à seuils et de remonter à la radioactivité induite dans des produits standards de composition connues. Les calculs de simulations seront confrontés aux mesures expérimentales par spectrométrie gamma de haute résolution in situ et au laboratoire à l’aide d’un système anti-Compton.
Le/a doctorant-e travaillera à l’interface de plusieurs disciplines : instrumentation nucléaire, physique des réacteurs et les simulations numériques Monte Carlo.
Le/la candidate devra :
  • avoir une formation physique subatomique expérimentale ou physique des réacteurs, titulaire d’un Master de Recherche ou d’un diplôme d’Ecole d’Ingénieur.
  • maîtriser l’anglais à l’écrit et à l’oral (de niveau B2 selon le cadre européen commun de référence pour les langues) afin d’être en mesure de rédiger des rapports de résultats et de les présenter lors de réunions et de conférences.

Contexte de travail

L’Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC), unité mixte de recherche sous cotutelle du CNRS et de l’Université de Strasbourg (UMR7178), est un laboratoire pluridisciplinaire où des équipes de recherche de cultures scientifiques différentes (écologie, physiologie et éthologie, chimie et physique subatomique) développent des programmes de très haut niveau avec pour socle l’instrumentation scientifique. L’IPHC est structuré en 4 départements et comptabilise un effectif total de 393 agents-es dont 257 agents-es permanents-es (soit 119 chercheurs-ses et enseignants-es/chercheurs-ses et 138 ingénieurs et techniciens), 46 agents-es en CDD et 90 doctorants-es.
La thèse sera rattachée à l’Ecole Doctorale Ecole 182, Physique et Chimie-Physique, de l’Université de Strasbourg et s’inscrit dans le cadre de la collaboration entre l’équipe Dosimétrie Simulation Instrumentation (DeSIs) de l’IPHC et la Start-up TRANSMUTEX localisée à Genève en Suisse développant un réacteur basé sur la fission de thorium à l’aide de neutrons provenant d’un accélérateur de particules.
Depuis plus de trois décennies la possibilité d’utiliser les cyclotrons dans la production d’énergie nucléaire propre et pour l’élimination des déchets nucléaires a été évoquée, selon la technologie ADS (Accelerator-Driven System). Cette technologie s’annonce prometteuse et donnera une importante impulsion au développement de cyclotrons d’énergie et puissance nettement supérieures à ceux utilisés dans le domaine médical. En effet les cyclotrons utilisés pour la production d’isotopes médicaux et pour la radiothérapie ont une énergie de quelque dizaine de MeV et une courant inferieure aux mA. En revanche, les cyclotrons employés dans un système ADS devront avoir une énergie autour du GeV et une courant jusqu’à 10 mA. La problématique commune à tous les cyclotrons et accélérateurs est l’activation des différents composants qui doive être considéré aussi bien dans la phase d’exploitation que dans la phase de démantèlement.

Contraintes et risques

Le contexte multidisciplinaire et collaboratif de ce projet nécessite que le/la candidat(e) ait une forte motivation, une curiosité pour élargir son domaine d’expertise, une autonomie et une capacité à travailler en équipe avec de fortes contraintes pour respecter les délais.

Informations complémentaires

Les candidatures devront inclure un CV détaillé avec une référence et une lettre de motivation.
In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 34600.