H/F Chercheur CDD pour la réalisation de capteurs innovants pour la mesure d’activités enzymatiques

 
Published
WorkplaceVilleneuve-d’Ascq, Nord-Pas-de-Calais, France
Category
Position
Centre National de la Recherche Scientifique

H/F Chercheur CDD pour la réalisation de capteurs innovants pour la mesure d’activités enzymatiques

Date Limite Candidature : lundi 26 décembre 2022

Informations générales

Référence : UMR8520-YANCOF-013
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : lundi 5 décembre 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d’embauche prévue : 2 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 2833 euros bruts mensuels
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans un contexte où l’épuisement des ressources fossiles est continu, l’utilisation de matières renouvelables comme nouvelles sources de produits chimiques devient primordiale. La structure phénolique de la lignine ainsi que sa disponibilité lui confèrent un grand potentiel comme matière première pour la production de molécules à haute valeur ajoutée. Cependant, la structure complexe de ce polymère, comparée à celle de la cellulose, ainsi que la diversité des procédés d’obtention, limitent sa valorisation en tant que matériau.
C’est dans ce contexte de valorisation de lignines industrielles par voie microbiologique, que le projet ANR PRCE BioLiDe s’inscrit et propose de développer un capteur enzymatique innovant dédié au criblage haut débit d’oxydoréductases, enzymes qui sont capables de dépolymériser ces lignines. Les sociétés Zymoptiq et Fibre Excellence seront les partenaires industriels et travailleront respectivement sur la fabrication du capteur enzymatique et sur la préparation et fourniture des lignines industrielles.
Le capteur proposé par Zymoptiq est issu de la recherche menée au sein de l’IEMN (2 brevets déposés) Ce nouveau type de capteur innovant est très polyvalent car il permet de mesurer l’activité enzymatique, soit dans le cadre de criblage haut débit d’échantillons ou bien simplement pour une lecture facile sur site (portabilité). A l’heure actuelle, les recherches menées ont conduit à la validation de ce capteur pour mesurer la dégradation de polysaccharides.

Activités

Le ou la candidate aura pour missions : le développement expérimental d’encres de lignines industrielles, leur impression par la technologie jet d’encre et leur dépolymérisation par voie enzymatique. L’optimisation des différents procédés se fera à travers l’étude des propriétés physico-chimiques des lignines déposées et des produits de dépolymérisation, ainsi que sur le mécanisme d’action d’enzymes sur les films solides de lignines. Les activités enzymatiques seront évaluées grâce au capteur développé par Zymoptiq et les produits de dégradation seront analysées par spectrométrie de masse (plateforme REALCAT).
Des rapports réguliers au niveau du consortium seront demandés afin de partager et de communiquer sur les avancées et les problèmes rencontrés. De bonnes capacités de communication (à l’écrit et à l’oral) sont donc requises.

Compétences

Le ou la candidat(e) devra être issu(e) d’une formation en biochimie/enzymologie ou en chimie des polymères avec un fort intérêt pour les sciences analytiques en général et particulièrement en analyse par spectrométrie de masse (MALDI/SALDI-MS). Une expérience en micro et nanofabrication, notamment en fabrication additive, serait un plus.
Autonomie, dynamisme, curiosité intellectuelle et bon relationnel sont des qualités indispensables. Le sujet étant à l’interface de plusieurs domaines de recherche, une très bonne adaptabilité sera demandée au candidat ou à la candidate sélectionné(e).

Contexte de travail

Le projet se déroulera au sein de l’Institut d’électronique, de microélectronique et de nanotechnologie (IEMN) situé à Villeneuve d’Ascq (Hauts de France). L’IEMN est un institut de recherche créé par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), deux universités et une école d’ingénieurs de la région Nord. Les équipements de l’IEMN tant au niveau de la conception, de la fabrication et de la caractérisation de micro/nano dispositifs sont au meilleur niveau européen. L’effectif total de l’institut est d’environ 500 personnes dont 109 professeurs et professeurs associés, 45 chercheurs du CNRS, 100 ingénieurs et agents administratifs, environ 150 doctorants ainsi que 30 post doc et professeurs invités. Le laboratoire est très ouvert aux collaborations internationales : plus de 100 scientifiques étrangers venant de 20 pays différents travaillent actuellement à l’IEMN. L’activité scientifique de l’IEMN couvre un large domaine allant de la physique des matériaux et des nanostructures aux micro-ondes, aux télécommunications et à l’instrumentation acoustique.
Ce projet s’inscrit dans une étroite collaboration avec la société ZYMOPTIQ.
ZYMOPTIQ est une jeune startup innovante, lauréate de différents concours d’entreprise innovante. ZYMOPTIQ est hébergée au sein de l’IEMN et ses équipes d’ingénieurs et de chercheurs industrialisent cette nouvelle technologie de mesure d’activité enzymatique en s’appuyant sur toutes les ressources disponibles au laboratoire.
Dans le cadre de son développement et à partir de cette technologie générique, ZYMOPTIQ développe de nouveaux capteurs enzymatiques pour accéder à de nouveaux marchés et assurer son déploiement commercial.
Le ou la candidat(e) sélectionné(e) évoluera entre 2 groupes de recherche de l’IEMN et la société ZYMOPTIQ.

Contraintes et risques

Rien de particulier. Formations prodiguées pour les différents équipements des plateformes ainsi qu’une formation sécurité dédiée aux risques physiques, chimiques et biologiques.
In your application, please refer to myScience.fr and reference JobID 35963.