Catégorie


Années
2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013


Résultats 81 - 84 de 84.


Sciences de la vie - Santé - 27.11.2018
Plus de 6000 gènes de résistance aux antibiotiques découverts dans le microbiote intestinal
Plus de 6000 gènes de résistance aux antibiotiques découverts dans le microbiote intestinal
Une étude européenne lève le voile sur la diversité des gènes de résistance aux antibiotiques présents dans les bactéries du microbiote intestinal. Des équipes des hôpitaux Beaujon et Bichat Claude-Bernard AP-HP, de l'Inra (MetaGenoPolis), de l'Institut Pasteur, de l'Inserm, des universités Paris Diderot et Paris-Saclay ont développé une nouvelle méthode bioinformatique de prédiction de fonction des gènes basée sur la structure tridimensionnelle des protéines qu'ils codent.

Sciences de la vie - Santé - 26.11.2018
Plus de 6000 gènes de résistance aux antibiotiques découverts dans le microbiote intestinal
Une étude européenne lève le voile sur la diversité des gènes de résistance aux antibiotiques présents dans les bactéries du microbiote intestinal. Des équipes des hôpitaux Beaujon et Bichat Claude-Bernard AP-HP, de l'Inra (MetaGenoPolis), de l'Institut Pasteur, de l'Inserm, des universités Paris Diderot et Paris-Saclay ont développé une nouvelle méthode bioinformatique de prédiction de fonction des gènes basée sur la structure tridimensionnelle des protéines qu'ils codent.

Sciences de la vie - Environnement - 26.11.2018
L'inactivation du gène RECQ4 permet d'augmenter la recombinaison génétique chez les plantes cultivées
L’inactivation du gène RECQ4 permet d’augmenter la recombinaison génétique chez les plantes cultivées
Au cours du processus de reproduction sexuée, les chromosomes échangent du matériel génétique par recombinaison (crossing-over), participant ainsi à la diversité. Mais ce brassage s'effectue de façon limitée, car les échanges sont rares. En cause, la présence de gènes, dont l'action inhibe le mécanisme.

Sciences de la vie - 23.11.2018
A l’origine de l’asymétrie, une protéine qui donne le tournis
L'asymétrie joue un rôle majeur en biologie, à toutes les échelles : enroulement en spirale de l'ADN, coeur positionné à gauche, préférence pour la main gauche ou la droite... Une équipe de l'Institut de biologie Valrose (CNRS/Inserm/Université Côte d'Azur), en collaboration avec des collègues de l'université de Pennsylvanie, a montré qu'une unique protéine induit le mouvement en spirale d'une autre molécule puis, par effet domino, la torsion des cellules, des organes et du corps entier, jusqu'à déclencher un comportement latéralisé.