Un Zeppelin survole Paris pour mesurer la qualité de l’air

Un Zeppelin survole Paris pour mesurer la qualité de l’air

Un ballon dirigeable a survolé Paris, le 17 juillet 2014, de 11h30 à 13h30, pour effectuer des mesures de qualité de l’air. Ces mesures s’inscrivent dans le cadre de la chaire « Mobilité et la qualité de vie en milieu urbain », financée grâce aux mécénats de PSA Peugeot Citroën et Renault et lancée en mars 2014 sous l’égide de la Fondation UPMC. Elles permettront de mieux déterminer et mieux comprendre les sources de pollution atmosphérique urbaine.

« Les récents pics de pollution ont soulevé de nombreuses questions sur la provenance des particules », rappelle Sébastien Payan professeur à l’UPMC et chercheur au laboratoire atmosphère, milieux, observations spatiales (LATMOS-CNRS/UVSQ/UPMC/IPSL). « Tous ces points pourraient être clarifiés grâce aux relevés que nous proposons », tranche celui qui est aussi le coordonnateur du volet « qualité de l’air » de la chaire mobilité et la qualité de vie en milieu urbain.

Le dirigeable EuroSentinelle, conçu par AirshipVision, mis à disposition par la société Airship Industries & Services (AIS), permet de prendre des mesures complémentaires aux relevés locaux des capteurs fixes du réseau Airparif, et des relevés globaux enregistrés par satellite. « Notre idée est de faire le lien entre ces deux niveaux de mesure en proposant un échantillonnage vertical plus fin », explique Sébastien Payan.

Le ballon dirigeable a tracé un quadrilatère dans le ciel de Paris : porte d’Asnières, parc des Buttes-Chaumont, Tour de Jussieu, Maison de Radio France, place de l’étoile, Parc Monceau, porte d’Asnières.

D’autres vols seront organisés, en septembre prochain, à la suite de ce premier vol test.

Crédit Photo : AirshipVision