Les anciens océans étaient-ils chauds - Révélations d’un système hydrothermal fossile

Des chercheurs du laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET/OMP – CNRS/IRD/CNES/UT3 Paul Sabatier) et de l’Instituto de Astronomia, Geofísica e Ciências Atmosféricas (IAG) de l’Université de São Paulo viennent de démontrer que la composition isotopique en oxygène des océans néoprotérozoïques (ici environ 760 million d’années) était similaire à celle des océans actuels. Ce résultat combiné aux paléo-thermomètres existants confirmerait l’hypothèse que les océans anciens étaient plus chauds qu’actuellement. Cette étude est publiée dans la revue Nature Communications, le 13 avril 2018.

Références :

Fossil black smoker yields oxygen isotopic composition of Neoproterozoic seawater, F. Hodel, M. Macouin, R.I.F. Trindade, A. Triantafyllou, J. Ganne, V. Chavagnac, J. Berger, M. Rospabé, C. Destrigneville, J. Carlut, N. Ennih & P. Agrinier, Nature Communications, 13 avril 2018.