La perruche à collier est une pie comme les autres, ni plus ni moins !

© Laetitia Brevet/MNHN

© Laetitia Brevet/MNHN

Une équipe de recherche de l’Université Paris-Saclay, du Muséum national d’Histoire naturelle, d’AgroParisTech et du CNRS 1 a pu mesurer pour la première fois les effets de la présence de perruches à collier sur les autres oiseaux pour l’accès aux ressources alimentaires. Les données du programme de sciences participatives BirdLab montrent une compétitivité très relative de cette espèce introduite et jugée « envahissante » . Ces résultats sont publiés le 27 mai 2020 dans Science of the Total Environment.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |