Cancer du pancréas : la découverte d’un test moléculaire permet la personnalisation des traitements des cancers pancréatiques

- FR - EN

Des chercheurs Inserm au Centre de recherche en cancérologie de Marseille (CRCM - AMU/Inserm/CNRS/IPC) et des cliniciens de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC) ont identifié un test moléculaire permettant la personnalisation des traitements du cancer du pancréas. Cette nouvelle stratégie, basée sur la prédiction de la sensibilité de chaque patient aux différents protocoles de chimiothérapie actuellement disponibles, ouvre la voie aux traitements personnalisés dans le cadre du cancer pancréatique.

Le cancer du pancréas, une maladie complexe

Le cancer du pancréas est un cancer particulièrement agressif, mais le pronostic précis d’évolution de la maladie est difficile à établir, les patients nouvellement diagnostiqués ont une espérance de vie qui varie de 3 mois à plus de 5 ans. 15 % seulement des patients atteints de cancer du pancréas sont éligibles à la chirurgie, unique traitement curatif disponible à jour. La prise en charge se concentre principalement sur des traitements de chimiothérapie. Cependant, les décisions thérapeutiques sont prises sans aucune information des caractéristiques moléculaires du matériel tumoral.

L’avènement de la médecine personnalisée

Le programme de recherche dirigé par deux chercheurs de l’Inserm, le Dr Juan Iovanna et le Dr Nelson Dusetti, a pris pour point de départ le fait que chaque tumeur est différente et que ses caractéristiques moléculaires contiennent des informations qui pourraient permettre d’identifier la chimiothérapie la plus adaptée.
Dans une étude publiée dans la prestigieuse revue Gastroenterology, l’équipe du CRCM montre comment, grâce à une analyse moléculaire faite à partir d’une très faible quantité de cellules tumorales issues d’une biopsie réalisée lors du diagnostic, il est possible de déterminer le meilleur traitement pour chaque patient.

Un essai clinique promu par l’IPC et une solution accessible aux patients

Cette découverte a été mise à l’épreuve lors d’un essai clinique promu par l’Institut Paoli-Calmettes et mené en collaboration avec le Centre Hospitalier Universitaire d’Angers et l’Hôpital Civil des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. La prédiction du test moléculaire a pu être validée sur les biopsies de plus de 100 patients, pour lesquels la résistance à la chimiothérapie était connue. L’étude clinique a validé la forte valeur prédictive du test moléculaire.

Cette méthode de prédiction de la réponse aux traitements a été brevetée par la SATT sud-est, au nom de l’Inserm, du CNRS, d’AMU et de l’IPC (les quatre tutelles du CRCM) et la licence d’exploitation transférée à PREDICTING MED, une start up marseillaise qui aura pour objectif de la rendre accessible aux patients.

Références
A transcriptomic-based tool to predict gemcitabine sensitivity in advanced pancreatic adenocarcinoma. N. Fraunhoffer, B. Chanez, C. Teyssedou, PDAC Chemo sensitivity prediction working group, J. L. Iovanna, E. Mitry, N. J. Dusetti. Gastroenterology. 2022 Dec 7;S0016-5085(22)01373-7. doi: 10.1053/j.gastro.2022.11.035.

A propos du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (CRCM)
Créé en 2008, le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille réunit les quatre grands acteurs de la recherche en PACA : l’Inserm, Aix-Marseille Université, le CNRS et l’IPC.
Avec plus de 400 collaborateurs répartis en 19 équipes, le CRCM met en oeuvre des programmes de recherche innovants dans le domaine du cancer, des aspects les plus fondamentaux à la recherche clinique chez l’homme. Les activités scientifiques et médicales prioritaires sont, d’une part, le décryptage des bases moléculaires de l’oncogenèse et de la dissémination tumorale, et d’autre part, la découverte et la mise en oeuvre d’innovations thérapeutiques dans le traitement des cancers du sein, du pancréas et des hémopathies malignes.
Pour plus d’informations : https://www.crcm-marseille.fr

A propos de l’IPC
Certifié par la Haute Autorité de Santé (HAS) en 2021 avec mention Haute Qualité de soins, le plus haut niveau de certification, et accrédité Comprehensive Cancer Center par l’OECI l’Organisation of European Cancer Institutes) en juin 2019, l’Institut Paoli-Calmettes est membre du réseau Unicancer. L’IPC rassemble 1 900 personnels médicaux et non médicaux, engagés dans la prise en charge globale de l’ensemble des pathologies cancéreuses : recherche, soins médicaux et de support, enseignement et formation. L’IPC a réalisé plus de 100 000 consultations et accueilli près de 12 000 nouveaux patients en 2021. La prise en charge à l’IPC s’effectue exclusivement sur la base des tarifs de la sécurité sociale, et les dépassements d’honoraires ne sont pas pratiqués dans l’établissement. L’IPC a établi des coopérations avec une vingtaine d’établissements de santé de la région.
Pour plus d’informations : www.institutpaolica­lmettes.fr




Advert