Abraham Escobar Gutiérrez est nommé président du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers

. © Inra

. © Inra

Le 1 er Abraham Escobar Gutiérrez a été nommé président du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers. Il succède à Jean-Marc Chabosseau qui part à la retraite après huit années passées à la présidence du centre Inra.

Abraham Escobar Gutiérrez, président du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers © Inra, Christophe Maitre Abraham Escobar Gutiérrez (55 ans) a travaillé sur une large palette de sujets en agronomie au cours de sa carrière de chercheur. De la culture du sorgho pour l’alimentation du bétail, jusqu’à la modélisation de la croissance des plantes en fonction de leur environnement, il a exploré le monde végétal de l’échelle de la cellule à celle de la parcelle pour répondre aux défis d’une agriculture durable dans un contexte de changement climatique. Familier du centre de recherche Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers, il était chercheur depuis 17 ans sur le site de Lusignan, à l’Unité de recherche pluridisciplinaire prairies et plantes fourragères.

Agronome franco-mexicain, Abraham Escobar Gutiérrez s’est formé et a acquis de l’expérience professionnelle dans différents pays. Il a obtenu un Master en Science du sol au Mexique, un doctorat à l’Université de Poitiers, une Habilitation à Diriger des Recherches à l’Université de Caen puis un Master of business administration (MBA) ’ diplôme international de gestion et de management des entreprises ’ à l’Université de Warwick, au Royaume-Uni. Il est membre des Comités d’experts spécialisés « Risques biologiques pour la santé des végétaux » et « Matières fertilisantes et supports de culture » pour l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

À propos du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers

Le centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers rassemble environ 230 personnes dans 10 unités implantées à Lusignan et Rouillé (86), à Chizé (79), au Magneraud et à Saint-Laurent-de-la-Prée (17). Ses recherches et ses expérimentations portent sur l’agroécologie et la gestion durable des prairies, des productions animales et des territoires. Différentes formes d’agriculture sont prises en compte, avec une orientation forte vers des alternatives aux modèles conventionnels, vers l’élevage en agriculture biologique et vers la polyculture-élevage.

Les travaux du centre Inra s’inscrivent dans les priorités du territoire régional : l’équilibre cultures-élevage, le changement climatique, la préservation de la ressource en eau et de la biodiversité, ainsi que la compétitivité des secteurs agricoles et agroalimentaires. En s’appuyant sur une discipline émergente, l’agroécologie, ils répondent à un chantier prioritaire pour l’Inra d’ici à 2025 : améliorer les composantes économiques, environnementales et sociales de l’agriculture.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |