Des colles hybrides plus performantes pour l’optique

_c_Frédéric Chaput
_c_Frédéric Chaput
Une collaboration entre des chercheurs du Laboratoire de Chime de l’ENS de Lyon (CNRS/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1) et la société Cristal Laser, un des leaders pour la fabrication et le design de cristaux optiques lasers, a conduit à la mise au pont d’une nouvelle colle hybride pour l’assemblage de cristaux optique. Cette colle organo-minérale permet de travailler sur une large plage de températures, de -50°C à +70°C, en s’affranchissant des dilatations de volume liées aux changements de température.

La société Cristal Laser a sollicité le Laboratoire de Chimie de l’ENS de Lyon pour son expertise dans le domaine sol-gel(1). Quatre années de travaux financés par la Direction générale de l’armement permettent à Cristal Laser de proposer désormais des solutions d’assemblages leurs cristaux à l’aide de colles (sol-gel) hybrides organo-minérales à base de silice.

(1) Le procédé Sol-Gel est un procédé dit de « chimie douce » permettant de fabriquer, à température modérée, des matériaux vitreux, des céramiques et des matériaux hybrides organo-minéraux par polymérisation inorganique de manière analogue aux polymérisations organiques.

Crédits photo : Frédéric Chaput