Des nano-balances pour peser des virus

Une équipe de chercheurs français a élaboré une nouvelle technologie de spectrométrie de masse basée sur des résonateurs nanomécaniques, capables de mesurer la masse de particules jusqu’alors inaccessibles aux technologies commerciales. Si l’on peut mesurer la masse d’un camion ou d’un atome, les chercheurs ne disposaient jusqu’ici d’aucun outil pour peser certains nano-objets appartenant à des gammes de masses intermédiaires entre ces deux extrêmes. L’équipe du CEA, du CNRS, de l’Inserm, et des Universités Grenoble-Alpes et Paris-Sud, a démontré l’efficacité de cette nano-balance en mesurant la masse de la capside d’un virus bactériophage, expérience décrite dans l’édition de Science du 23 novembre 2018.

Références :

Neutral mass spectrometry of virus capsids above 100 megadaltons with nanomechanical resonators , Sergio Dominguez-Medina, Shawn Fostner, Martial Defoort, Marc Sansa, Ann-Kathrin Stark, Mohammad Abdul Halim, Emeline Vernhes, Marc Gely, Guillaume Jourdan, Thomas Alava, Pascale Boulanger, Christophe Masselon, Sébastien Hentz. Science , 23 novembre 2018. aat6457

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

  • 26 novembre 2018
    Des nano-balances pour peser des virus
  • 23 novembre 2018
    Création d’un Centre d’excellence africain coordonné par une UMI du CNRS au Sénégal
  • 23 novembre 2018
    Invitation presse - Modernité et préhistoire : et si la notion d’homme moderne était dépassée ?
  • 22 novembre 2018
    A l’origine de l’asymétrie, une protéine qui donne le tournis
  • 22 novembre 2018
    Élucidation du mystère de l’origine des disques de gaz massifs autour des étoiles
  • 20 novembre 2018
    ExoMars 2020 : Sélection du site d’atterrissage Oxia Planum
  • 19 novembre 2018
    La dynamique « agitée » des anneaux miniatures du Système solaire
  • 16 novembre 2018
    La forte diversité morphologique des poissons d’eau douce enfin révélée

Navigation secondaire

  • English homepage