J-FAST, un nouveau laboratoire franco-japonais autour de la physique des matériaux et la micro-électronique

© University of Tsukuba

© University of Tsukuba

Ce laboratoire J-FAST associe l’Université de Tsukuba au Japon, où il est également implanté, ainsi qu’en France, l’Université Grenoble Alpes (UGA) et le CNRS via un consortium de plusieurs laboratoires de la région grenobloise tels que l’Institut Néel (CNRS), le Laboratoire des technologies de la microélectronique (CNRS/UGA), et le laboratoire Spintec 1 (CNRS/UGA/CEA). Soutenu par l’industriel Air Liquide, J-FAST est un axe fort du partenariat stratégique que l’UGA entretient avec l’Université de Tsukuba depuis 1997.

Le programme scientifique de J-FAST est principalement centré sur la gravure et la croissance sélective de semi-conducteurs pour des applications en microélectronique et en optoélectronique. Ce laboratoire bénéficie de la complémentarité d’expertise de chaque partenaire et notamment du savoir-faire d’Air Liquide dans le domaine de la chimie des précurseurs pour le dépôt et la gravure des matériaux. Bien que de nombreuses questions en soient encore au stade de la recherche exploratoire, les travaux menés à J-FAST permettront d’améliorer la technologie de l’électronique de puissance ou des écrans LED, par exemple. D’autres sujets majeurs seront explorés autour de la spintronique et de l’ingénierie quantique.

La force de ce partenariat multidisciplinaire est d’oeuvrer pour apporter des réponses aux défis actuels de développement de procédés de fabrication de dispositifs économes en énergie et en matériaux, sur la voie d’une électronique durable et frugale.

La fondation CNRS

Pour accompagner et développer une recherche au meilleur niveau.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |