La mission d’exploration spatiale Comet Interceptor adoptée par l’ESA

© ESA

© ESA

Les laboratoires français impliqués sont le Laboratoire de physique et chimie de l’environnement et de l’Espace (LPC2E, CNES/CNRS/Université d’Orléans) ; l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP, CNES/CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) ; le Laboratoire plasma et conversion d’énergie (LAPLACE, CNRS/INP Toulouse/Université Toulouse III - Paul Sabatier) ; le Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM, AMU/CNES/CNRS) ; le Laboratoire d’astrophysique de Bordeaux (LAB, CNRS/Université de Bordeaux) ; le Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes, environnement (LGL-TPE, CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1) ; le Laboratoire J-L Lagrange (LAGRANGE, CNRS/Observatoire de la Côte d’Azur) ; l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE, CNRS/Observatoire de Paris - PSL) ; le Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (LESIA, CNRS/Observatoire de Paris - PSL/Sorbonne Université/Université Paris-Cité) et le Laboratoire "Atmosphères et Observations Spatiales" (LATMOS, CNRS/Sorbonne Université/UVSQ).

La fondation CNRS

Pour accompagner et développer une recherche au meilleur niveau.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |