La start-up Hemarina révolutionne la transplantation d’organes

La start-up Hemarina, issue des recherches menées à la Station Biologique de Roscoff, a obtenu le marquage CE pour sa technologie HEMO2life qui permet d’améliorer la qualité des greffons et leur durée de conservation.  Pour l’instant appliquée aux transplantations rénales, la technologie HEMO2life permet de prolonger la durée de conservation de l’organe de plusieurs jours.

C’est à partir des recherches sur le ver arénicole de Franck Zal, actuel directeur scientifique et PDG d’Hemarina, que la technologie HEMO2life a été développée. Ce ver marin respire à marée haute grâce à une molécule d’hémoglobine 250 fois plus petite que l’hémoglobine humaine et capable de transporter 40 fois plus d’oxygène.

Créée pour développer ces transporteurs d’oxygène thérapeutique d’origine marine, la start-up Hemarina a désormais l’autorisation de commercialisation de son premier produit, HEMO2life, un additif à toutes les solutions et techniques existantes de préservation d’organes. Il permet notamment de conserver le rein plusieurs jours au lieu des 12 heures actuelles.