Lancement de l’expérience éducative « blob » dans le cadre de la mission Alpha de l’ESA

© David VILLA / ScienceImage, CBI / CRCA / CNES / CNRS Photothèque

© David VILLA / ScienceImage, CBI / CRCA / CNES / CNRS Photothèque

Plus connu sous son nom usuel « Blob », le Physarum polycephalum est un organisme monocellulaire. Il possède cependant des capacités d’apprentissage faisant l’objet de recherche dans le laboratoire d’Audrey Dussutour, directrice de recherche CNRS au Centre de recherches sur la cognition animale au sein du Centre de biologie intégrative (CNRS/Université Toulouse III-Paul Sabatier).

Le comportement de cet organisme est-il différent dans l’espace - Quels peuvent être les effets de la micropesanteur et des rayonnements sur son évolution - Pour le savoir, la station spatiale internationale va accueillir courant juillet ce locataire un peu particulier. Thomas Pesquet sera chargé de le « réveiller » et de photographier son évolution selon deux protocoles. Le premier, « Exploration », va tester en parallèle l’attitude de deux blobs dans un environnement sans nourriture. Le deuxième, « Exploitation », fournira, à deux blobs également, plusieurs sources de nourriture.

Le CADMOS (Centre d’aide au développement des activités en micropesanteur et des opérations spatiales), l’une des structures opérationnelles du CNES au Centre Spatial de Toulouse, développe et suit la douzaine d’expériences scientifiques et éducatives qui seront opérées par l’astronaute au cours de sa mission. Outre la préparation de l’expérience « Blob », le CADMOS est en charge des expériences étudiantes issues du concours « Génération ISS », organisé en partenariat avec le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Le Service Education Jeunesse du CNES, en partenariat avec le CNRS, invite 2.000 écoles, collèges et lycées à s’associer à cette expérience éducative et à comparer leurs résultats en classe à ceux obtenus dans la station. Dans les classes comme à son bord, le Blob sera livré à l’état de sclérote, c’est-à-dire déshydraté. Il sera réhydraté dans la station et dans les classes. Outre les protocoles d’expérimentation fournis par le CNRS, d’autres pistes de travail, imaginées par le CNES et l’Académie de Toulouse, donneront l’occasion aux professeurs de prolonger cette expérience éducative. Les établissements scolaires inscrits auprès du CNES seront sélectionnés courant juin. Ils recevront en fin d’été un kit contenant trois Blobs pour mener leur expérience à partir de la fin septembre.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |