Le séquençage du nouveau coronavirus révèle une subtile différence avec le SRAS : implications pour l’infection virale

© Bruno Coutard & Etienne Decroly

© Bruno Coutard & Etienne Decroly

Des chercheurs d’Aix Marseille Université, du CNRS et de l’Université de Montréal ont identifié dans la séquence de la protéine « Spike » du 2019-nCoV des motifs de maturation absents chez les coronavirus de chauve-souris les plus proches et chez les SARS-Coronavirus. La présence de ce motif suggère que le 2019-nCoV adopte un mécanisme d’activation qui utilise des protéases cellulaires ubiquitaires appelées Furines, au contraire du SRAS CoV par exemple. Ces résultats sont publiés dans la revue Antiviral Research.

The spike glycoprotein of the new coronavirus 2019-nCoV contains a furin-like cleavage site absent in CoV of the same clade
Coutard B., Valle C., de Lamballerie X., Canard B., Seidah N.G., Decroly E.
Antiviral Research , 10 février 2020.

Premiers résultats cliniques prometteurs d’un vaccin visant à protéger les femmes enceintes du paludisme


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |