Ma thèse en 180s : cap sur le national !

Leah Vandeveer, Ashley Castellanos Jankiewicz © université Bordeaux ontaigne

Leah Vandeveer, Ashley Castellanos Jankiewicz © université Bordeaux ontaigne

Après la finale régionale qui s’est déroulée le 19 mars à l’université Bordeaux Montaigne se profile vendredi 5 avril la demi-finale nationale à Paris. Le regroupement des universités de Bordeaux - Bordeaux Montaigne - La Rochelle - Pau sera représenté par Ashley Castellanos Jankiewicz., doctorante de l’université de Bordeaux, et Leah Vandeveer

La finale régionale du 19 mars a été très disputée, avec seize candidats venus du regroupement des universités de Bordeaux - Bordeaux Montaigne - La Rochelle - Pau. Tous très bien préparés et enthousiastes, ils ont été départagés après une longue délibération pour le jury, et un vote disputé pour le public.  Ashley Castellanos Jankiewicz , en tant que lauréate de la finale, et  Leah Vandeveer , prix du public, représenteront le regroupement des universités de Bordeaux - Bordeaux Montaigne - La Rochelle - Pau à la demi-finale nationale à Paris du vendredi 5 avril avec 54 autres doctorants venus de toute la France, métropole et outre-mer. Leur objectif sera d’obtenir une des 16 places pour la finale nationale, qui se déroulera à Grenoble le 13 juin, et suivre ainsi les traces de Matthieu Lewis, qui avait brillé l’an dernier.

Retour sur la finale régionale du mardi 19 mars

Ashley Castellanos Jankiewicz , doctorante en neurosciences au Neurocentre Magendie, travaille sur les sels biliaires et leur rôle dans la prévention de l’obésité :

Leah Vandeveer , doctorante en linguistique à l’université Bordeaux Montaigne (laboratoire Cognition, Langue, Langages, Ergonomie - CLLE-ERSSàB) travaille sur la phonologie des consonnes rares :

A relever aussi les très belles prestations de Sophie Dupont  (deuxième place) de La Rochelle Université (au Centre d’Etudes Biologiques de Chizé (CEBC)), qui a séduit le jury avec sa thèse sur l’influence des conditions environnementales et de la qualité des parents sur le développement d’une espèce animale, en prenant comme exemple le moineau domestique, et de Bhargav Nallapu (troisième place), doctorant en informatique au Centre de recherche Inria Bordeaux Sud-Ouest, et qui travaille sur les boucles sensori-motrices.

Retour sur la demi-finale et la finale de l’université de Bordeaux

Il y avait 27 candidats sur la ligne de départ de la demi-finale interne à l’université de Bordeaux  mardi 5 mars . Épidémiologie, neurosciences, physique, écotoxicologie ou économie furent au coeur des présentations en 180 secondes des candidats, qui tous livrèrent de belles prestations devant un jury qui en retint seize pour la finale d’établissement.

Ces 16 finalistes ont concouru  jeudi 14 mars  sur la scène de l’Agora du Haut-Carré. Le jury a retenu les prestations d’ Aurélie Doignon (doctorante en sciences de l’éducation) , de Thibault Desprez et de Bhargav Nallapu (doctorants en informatique) . Le public, composé majoritairement de 4 classes de lycéens de la métropole bordelaise, a souhaité récompenser  Ashley Castellanos Jankiewicz, doctorante en neurosciences .

Revivre le concours en vidéo :

Ma thèse en 180 secondes

Ce  défi est lancé aux doctorants  par la Conférence des présidents d’universités (CPU) et le CNRS Centre national de la recherche scientifique. L’université de Bordeaux participe à ce concours pour la 6e année consécutive. Au delà du concours, c’est aussi l’occasion pour ces jeunes chercheurs  d’apprendre à communiquer et vulgariser leur passion de la recherche .

02 avril - Workshop sur l’Intelligence artificielle et la santé avec l’Université de Waterloo (Canada)