Parution du premier titre de la nouvelle collection d’ENS Éditions

couverture de l'ouvrage

couverture de l'ouvrage

Parution du premier titre de la nouvelle collection d’ENS Éditions

Pluri-et interdisciplinaire La constitution et le développement des études de genre s’inscrit contre les découpages disciplinaires académiques car la réalité du monde social qu’elles et ils s’efforcent de conna tre est complexe et plurielle dans ses déterminations. Parler de « perspectives » au pluriel dans le titre même de cette collection, c’est indiquer que l’état d’esprit dans lequel nous travaillons est celui d’un pluralisme disciplinaire. Certes, les autrices et les auteurs qui publient dans cette collection ont des appartenances institutionnelles définies, mais leurs choix d’objet les conduisent à mettre à l’épreuve les certitudes disciplinaires qui sont les leurs, et à envisager la possibilité de conjuguer des points de vue différents.

Ouverte sur le plan épistémologique Le champ actuel des études de genre est traversé de conflits méthodologiques et épistémologiques. Ces conflits manifestent le profond renouvellement des manières d’accéder à la connaissance dans le domaine élargi des sciences sociales. En ce sens, l’ouverture que nous revendiquons pour cette nouvelle collection doit en être le reflet. Pluralisme des points de vue, pluralisme des méthodes : ce sont là des partis pris qui orientent nos choix éditoriaux.

Un instrument de critique et d’émancipation Dans le champ des études de genre, la question souvent posée et qui sert de disqualification, est celle du rapport entre « science » et « militantisme ». L’histoire des sciences, et notamment des sciences sociales, est pourtant là pour montrer que cette relation, qui joue dans les deux sens, est complexe et féconde.
Les conflits et les mobilisations sont autant d’occasions d’attirer le regard des femmes et des hommes ordinaires, des savants et des savantes, sur des aspects invisibilisés de la réalité du monde social.
Rendre visible ce qui est sous nos yeux et que, pourtant, nous ne voyons pas : tel est sans doute ce qui fait sens du côté des mobilisations comme du côté de la production des connaissances du monde social.
En ce sens, et pour toutes ces raisons, nous espérons faire de cette collection « perspectives genre » un moyen parmi d’autres de lectures critiques du monde social.

Le premier titre de la collection, Le genre de la lutte est présenté lors du Festival Passeurs de livres d’Alès.

Le genre de la lutte Une autre histoire du Mali contemporain (1956-1991) Ophélie Rillon Préface de Michelle Zancarini-Fournel De la décolonisation en 1960 à la révolution de mars 1991, quatre décennies de luttes sociales et politiques ont façonné l’histoire non consensuelle du Mali. Ce livre raconte une histoire mixte, celle des combats multiples menés par les femmes et les hommes de ce pays qui, en dépit de la répression, se sont révoltés, insurgés et mobilisés contre l’ordre établi. Le récit proposé ici se situe aux antipodes des représentations jusqu’ici véhiculées sur ce pays africain confronté à une crise profonde depuis 2012. Situé à la croisée de l’histoire du genre et de la sociologie des mouvements sociaux, cet ouvrage propose une analyse inédite des dynamiques sexuées qui imprègnent les formes de l’action collective et de la manière dont l’engagement contribue à modifier les rapports de genre dans le Mali contemporain. Il intéressera à la fois les lecteurs et lectrices de l’histoire de l’Afrique, des contestations et du genre des luttes.

En savoir +

À para tre 2023 Mathilde Provansal, Artistes mais femmes. Enquête dans l’art contemporain.

Contacts

ENS de Lyon 15 parvis René Descartes BP 7000 69342 Lyon Cedex 07 FRANCE Tél. site René Descartes (siège) : +33 (0) 4 37 37 60 00 Tél. site Jacques Monod : +33 (0) 4 72 72 80 00


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |