Retour sur la 4ème édition du TFChim : un beau tournoi !

le TFChim
le TFChim
On ne change pas un modèle qui gagne. Prenez une équipe organisatrice toute dévouée et très travailleuse, des étudiants enthousiastes et professionnels qui ont préparé leurs sujets toute l’année, des coaches très investis, un jury de spécialistes objectifs. Ajoutez-y des sujets innovants en chimie, beaucoup de travail, de la compétition mais aussi des moments de détente conviviaux (dédicace spéciale à la séquence musicale où tout le monde dansait grâce à la Fanfarovis de l’ENS de Lyon et où un étudiant de l’ENS Ulm a emprunté une trompette pour participer lui-aussi à la fanfare). Secouez bien, et vous obtiendrez une 4ème édition du TFChim mêlant compétitivité et moments de convivialité, et qui a fait le bonheur de ses participants.

Honneur aux vainqueurs

Le podium :
  • 1 prix ex aequo : ENS-PSL et ESPCI
  • 3e prix ex aequo : Université Paris-Cité et Université de Sherbrook et Montréal


Félicitations aux équipes qui ont remporté des prix pour leurs compétences particulières :
    • Meilleure performance oratoire : Leon Schütte (Université de Montpellier), Firmin Bourges (Sorbonne Université), Anna Steinlin (ENS-PSL), Johanna Von Dahle (Sorbonne Université), Leila Mahboub (ESPCI)
    • Meilleure performance à la contradiction : William Bouthillier (Universités de Sherbrooke et Montréal), Rémi Grincourt (ENS de Lyon), Sarah Couppoussamy (Université Paris Cité)
    • Meilleure performance à l’amorçage : Michel Brun (Chimie Paris Tech), Raphaël Faust (ENS de Lyon), Marine Charpin (ESPCI)


    Cette année fut un retour aux sources puisque ce sont des enseignants du département de chimie de l’ENS de Lyon qui ont accueilli le TFChim 2024. Belen Albela, activement secondée par Bruno Secordel et Laurent Bonneviot, avait initié et posé les bases de cette manifestation en 2021. Belen Albela, Bruno Secordel et Vincent Wieczny étaient aux manettes pour cette nouvelle édition, toujours aussi enthousiastes, toujours aussi investis - voire dévoués.

    Quelques images en vidéo

    Un Tournoi haut en couleur

    Et les équipes étaient toujours au rendez-vous, encore plus nombreuses que les années précédentes, et toujours aussi motivées. 10 établissements étaient présents : ENS Paris avec 23 étudiants et 3 coaches !), École Polytechnique, ESPCI, Chimie Paris Tech, ENS de Lyon, Université de Montpellier, Université Paris Saclay - ENS Paris Saclay, Sorbonne Université (12 étudiants), Université Paris Cité (12 étudiants aussi), et cette année, en nom propre, Université de Sherbrooke - Université Montréal. Leurs équipes ont travaillé toute l’année, pendant de longues heures, sur des sujets parfois intrigants mais très sérieux. Comme l’a souligné Emmanuelle Boulineau, la Vice-présidente Formation, dans son discours d’ouverture : « Les 8 sujets, cette année, c’est la chimie des 5 sens : chimie des couleurs (indigo, effaceur), chimie des odeurs (persistante odeur de l’ail), chimie qui s’écoute (instrument de musique), chimie du goût (le sucré, le chaud/froid), chimie au toucher (le bijou magnétique), mais c’est aussi répondre à des défis sociétaux : de transition écologique avec dépolluer des sols... sans repolluer ! ». Bref, de beaux sujets. Et utiles aussi, qui montrent tout le champ d’application de la chimie.

    Les membres du jury étaient tous des spécialistes de chimie. Enseignants-chercheurs, professeurs de classe préparatoire, industriels, ils venaient d’horizons et de régions différents, avaient des profils différents. De quoi assurer une critique avertie et constructive.

    Merci à tous d’être venus parfois de très loin, merci d’avoir participé avec autant d’enthousiasme à ces joutes, merci à l’équipe de Paris-Sorbonne qui a eu la délicate attention d’offrir des fleurs à Belen Albela, merci d’avoir organisé des temps de convivialité qui ont eux aussi fait « le sel » de cette manifestation. Les étudiants se souviendront des discussions enflammées qui se prolongeaient hors des joutes, du repas du vendredi soir organisé pour tous par l’équipe de l’ENS de Lyon, de la Fanfarovis et des séries photos dans le jardin. Merci aux partenaires qui ont permis, eux-aussi, que ce TFChim ait lieu dans les meilleures conditions : IFPEN, Société chimique de France, eBoeck supérieur, Dunod, Casden.

    Une formation à la recherche par la recherche

    Et, mine de rien, sans même s’en rendre compte, ces mêmes étudiants ont acquis bien plus de compétences qu’ils ne le pensaient en se préparant au TFChim : l’acceptation de la critique, la manière de gérer un projet, la façon de travailler en équipe, les moyens pour défendre son projet. Ils se sont aussi confrontés au privé. Le TFChim, c’est l’occasion de découvrir que la formation passe aussi, à l’ENS de Lyon, par la recherche : la participation au Tournoi français des chimistes (TFChim) est comptabilisée dans le cadre des UE du Master 1 de chimie et du Diplôme de l’ENS de Lyon parce qu’elle apprend aux étudiants à travailler en équipe, à analyser un problème et proposer un modèle, à questionner expérimentalement une théorie, à rencontrer des chercheurs, à présenter des résultats et à réagir en direct.