Talents CNRS : quatre chercheurs aquitains distingués

E. Bayer - A. Panatier - T. Salez - V. Le Hay © CNRS / L. Authier / CED

E. Bayer - A. Panatier - T. Salez - V. Le Hay © CNRS / L. Authier / CED

Chaque année le CNRS récompense celles et ceux qui ont le plus contribué à son rayonnement et à l’avancée de la recherche. Cette année en Aquitaine, trois chercheurs et une ingénieure de recherche de l’université de Bordeaux ont été distingués par des médailles de cristal et de bronze lors d’une cérémonie officielle le mardi 20 novembre 2018.

Emmanuelle Bayer, médaillée de bronze

Emmanuelle Bayer est chercheuse au Laboratoire de biologie membranaire (CNRS / université de Bordeaux) depuis 2010. Ces travaux s’articulent autour de  la communication intercellulaire médiée par les plasmodesmes chez les plantes , de nanostructures membranaires uniques au sein du monde végétal. Son travail s’axe plus particulièrement sur le rôle que les plasmodesmes vont jouer dans la communication cellule à cellule mais également interorganelle.

Aude Panatier, médaillée de bronze

Aude Panatier est chercheuse au Neurocentre Magendie (CNRS / université de Bordeaux / Inserm) depuis 2012. Ses domaines de prédilection sont les astocytes et notamment, le rôle de ces dernières dans la transmission et le stockage de l’information dans le cerveau. Aujourd’hui, elle poursuit ses travaux en essayant de comprendre l’implication des astocytes dans les pathologies neurodégénératives et les troubles psychiatriques .

Thomas Salez, médaillé de bronze

Thomas Salez est chercheur au Laboratoire ondes et matières d’Aquitaine (LOMA - CNRS / université de Bordeaux) depuis 2017. Ce physicien théoricien est spécialiste de la matière molle et amorphe en confinement aux interfaces .

Viviane Le Hay, médaillée de cristal 

Viviane le Hay est ingénieure de recherche au Centre Émile Durkheim ( CNRS Centre national de la recherche scientifique / université de Bordeaux / Science Po Bordeaux) depuis 2001. Elle est spécialiste de la production de l’analyse de données en sciences sociales et co-directrice de Bulletin de méthodologie sociologique. Sa médaille est le fruit d’un travail collaboratif : le réseau Mate-shs, qui se veut un lieu de partage qui favorise la réflexion collective.

13 novembre - Les universités de Bordeaux et du Pays Basque reçoivent le Prix Diálogo France 2018