Un accord cadre entre Valeo et le CNRS pour accélérer la recherche et les innovations vers la mobilité du futur

      -       Français   -  English
Antoine Petit, Président-directeur général du CNRS (Centre National de la Recher

Antoine Petit, Président-directeur général du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et Christophe Périllat, Directeur Général de Valeo

Avec ce nouvel accord-cadre, les activités consisteront notamment dans le lancement de nouveaux projets de recherche et de thèses. Elles pourront aussi mener à la création de laboratoires communs.

« La signature de cet accord-cadre s’inscrit dans la continuité de relations de confiance établies entre Valeo et les laboratoires du CNRS et de ses partenaires. Il permet d’aller plus loin en établissant une feuille de route commune autour d’objectifs scientifiques partagés. Pour le CNRS, renforcer ce lien avec le monde économique et s’intéresser aux enjeux industriels est essentiel pour résoudre les grands enjeux de notre société » déclare Antoine Petit, PDG du CNRS.

L’automobile est devenue une filière stratégique pour le CNRS depuis fin 2019 : 1 000 chercheurs travaillent sur les sujets liés, répartis dans 200 laboratoires. Dans la filière, ce sont déjà 100 start-up issues ou adossées à des laboratoires sous tutelle CNRS qui ont été créées ainsi qu’une trentaine de laboratoires communs avec des entreprises. Les laboratoires du CNRS et de ses partenaires sont regroupés autour de thématiques clés comme le réseau RS2E 1 (17 laboratoires) le stockage électrochimique de l’énergie, la Fédération hydrogène (29 laboratoires), le Groupement de recherche (GdR) Seeds (32 laboratoires) autour du génie électrique, ou encore le GdR Cybersécurité pour la protection des données...

Les travaux de recherche menés par le CNRS et Valeo porteront sur la conception durable, l’intelligence artificielle, les systèmes intelligents, la cybersécurité, les sciences des données, les villes inclusives ou les énergies nouvelles.

Christophe Périllat, Directeur Général de Valeo précise : « Le monde de la mobilité va connaître dans les dix à quinze prochaines années la plus grande transformation de son histoire. Il est nécessaire de réaliser cette transition vers un véhicule plus propre et plus sûr. Dans quinze ans, il sera fondamentalement différent de celui d’aujourd’hui. La mission de Valeo est de développer ces technologies et de le faire pour tous, tout en relevant le défi de la neutralité carbone. L’accord cadre avec le CNRS, institution de recherche parmi les plus importantes au monde, va nous permettre de nourrir notre ingénierie des connaissances venant de la science. »

Valeo a placé l’innovation au coeur de sa stratégie de croissance. Le Groupe s’est hissé en tête des déposants français de brevets dans le monde, avec 1 777 brevets publiés en un an (en 2020), selon le classement publié le 14 juin 2022 par l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI). De fait, 92% du chiffre d’affaires première monte de Valeo est généré par des technologies contribuant à la réduction des émissions de CO2 et à l’amélioration de la sécurité. Et 45% de ses commandes enregistrées l’an dernier, ont porté sur des technologies qui n’existaient pas il y a trois ans.

En février 2022, Valeo a présenté son plan Move Up, sa stratégie de création de valeur au coeur des quatre mégatendances qui bouleversent la mobilité (l’électrification, les assistances à la conduite, la réinvention de la vie à bord et l’éclairage). La signature de l’accord-cadre avec le CNRS constitue une nouvelle illustration de cette accélération dans le champ de l’innovation pour une mobilité plus intelligente.

La fondation CNRS

Pour accompagner et développer une recherche au meilleur niveau.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |