Un nouveau projet de recherche hospitalo-universitaire labellisé

Marc Humbert,   de pneumologie à l’Université Paris-Sud

Marc Humbert, de pneumologie à l’Université Paris-Sud

Le projet Destination 2024 porté par Marc Humbert, Professeur de pneumologie à l’Université Paris-Sud a été sélectionné dans le cadre du 4ème appel à projets Recherche-Hospitalo-Universitaire (RHU) en santé. Il a pour ambition de révolutionner la prise en charge de l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique, une complication chronique et grave de l’embolie pulmonaire.

Le 24 juin dernier, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, Frédérique Vidal, ministre de l’ESRI , et Guillaume Boudy, Secrétaire Général pour l’Investissement ont dévoilés la liste des 15 projets sélectionnés au titre du 4ème appel à projets RHU qui vont être financés à hauteur de 121 M¤ dans le cadre du PIA. Le jury international a "examiné 67 dossiers sur des critères de qualité scientifique, d’innovation mais aussi sur leur potentiel en matière de retombées médicales et socio-économiques. Le projet ’ Dépistage, évaluation et traitement de l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique ’ (Destination 2024) porté par le Professeur Marc Humbert et cordonné par l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (Hôpital Bicêtre, Groupe Hospitalier Paris-Sud) est l’un des 15 lauréats.

L’objectif de Destination 2024 est de favoriser le diagnostic précoce, d’évaluer la sévérité et de traiter l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique (HTP-TEC).

L’embolie pulmonaire est une maladie fréquente. En France, au moins 35,000 cas sont traités chaque année. Chez 1 à 3% des survivants, la persistance d’une obstruction artérielle pulmonaire cicatricielle associée à des anomalies des petits vaisseaux pulmonaires peut conduire à une hypertension pulmonaire thromboembolique chronique (HTP-TEC).

L’HTP-TEC est une cause de handicap, d’insuffisance cardiaque et de mort prématurée en l’absence de traitement. Cette maladie vasculaire pulmonaire grave est un enjeu majeur du fait de la méconnaissance de cette complication d’une maladie fréquente, conduisant à des diagnostics tardifs et au risque de décès.

L’ambition du projet Destination 2024 est d’améliorer toutes les étapes de la prise en charge.

A l’horizon 2024, l’équipe impliquée s’est donné pour objectif de produire de nouveaux outils de diagnostic et de sensibilisation à l’HTP-TEC et de nouvelles approches thérapeutiques multidisciplinaires qui influenceront les recommandations internationales pour la prise en charge de l’HTP-TEC.

Le fruit de ces travaux devrait révolutionner le pronostic de l’HTP-TEC, et permettre de nouvelles avancées dans le domaine de la médecine de précision cardiovasculaire. Plusieurs résultats de ces recherches (utilisation de l’intelligence artificielle en imagerie vasculaire pulmonaire permettant une cartographie précise des lésions; description des mécanismes cellulaires et moléculaires du remodelage vasculaire pulmonaire de l’HTP-TEC; stratégies thérapeutiques combinées associant médicaments de l’hypertension pulmonaire et angioplastie pulmonaire par ballonnet) seront généralisables à d’autres maladies causées par des obstructions vasculaires chroniques.

Pour atteindre ces objectifs, le projet a obtenu un financement de 5 053 595¤.

Les partenaires du projet
- Coordinateur: Assistance Publique Hôpitaux de Paris (Hôpital Bicêtre, Groupe Hospitalier Paris-Sud)
- Partenaires: Université Paris-Sud, Inserm, Hôpital Marie Lannelongue
- Partenaires privés: General Electric Healthcare, Actelion France