Un virus domestiqué donne un avantage évolutif aux guêpes parasitoïdes

© Julien Martinez

© Julien Martinez

La boîte à outils de l’évolution s’étoffe. Une équipe du laboratoire Biométrie et biologie évolutive (LBBE - Université Claude Bernard Lyon 1 / CNRS / VetAgro Sup) vient de montrer comment des guêpes parasitoïdes ont domestiqué un virus dont elles ne peuvent aujourd’hui plus se séparer. Par des approches de génomique et de biologie expérimentale, l’équipe a en effet démontré l’intégration d’une machinerie virale ancestrale dans les chromosomes de ces guêpes, influençant leur reproduction. Ces travaux sont publiés dans la revue Molecular Biology and Evolution.

A behavior-manipulating virus relative as a source of adaptive genes for Drosophila parasitoids
D Di Giovanni, D Lepetit, B Guinet, B Bennetot, M Boulesteix, Y Couté, O Bouchez, M Ravallec, J Varaldi.
Molecular Biology and Evolution, 20 février 2020, doi.org/10.1093/molb­ev/msaa030


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |