Une technique de mesure plus fiable pour évaluer le déficit d’oxygène dans les eaux naturelles causé par la pollution

Une équipe internationale dirigée par l’Université de Xiamen, en Chine, et associant le Laboratoire d’océanographie de Villefranche (Sorbonne Université/CNRS) et le Centre pour les matériaux et la recherche côtière (Helmoltz-Zentrum hereon GmbH, Allemagne) a mis au point une nouvelle technique pour déterminer, de façon plus fiable, le niveau de pollution par les eaux usées des lacs, des rivières et des eaux marines côtières. Les résultats de leur étude seront publiés le 14 avril dans la revue scientifique Science Advances.

Correcting a Major Error in Assessing Organic Carbon Pollution in Natural Waters. Nianzhi Jiao, Jihua Liu, Bethanie Edwards, Zongqing Lv, Ruanhong Cai, Yongqin Liu, Xilin Xiao, Jianning Wang, Fanglue Jiao, Rui Wang, Xingyu Huang, Bixi Guo, Jia Sun, Rui Zhang, Yao Zhang, Kai Tang, Qiang Zheng, Farooq Azam, John Batt, Wei-Jun Cai, Chen He, Gerhard J. Herndl, Paul Hill, David Hutchins, Julie LaRoche, Marlon Lewis, Hugh MacIntyre, Luca Polimene, Carol Robinson, Quan Shi, Curtis A. Suttle, Helmuth Thomas, Douglas Wallace, Louis Legendre. Science Advances, 14 avril 2021. DOI : 10.1126/sciadv.abc7318


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |