Autisme et déficiences intellectuelles : la communication entre les neurones mise en cause

Une étude collaborative internationale, coordonnée par Frédéric Laumonnier (Unité 930 « Imagerie et Cerveau » Inserm/ Université de Tours) et Yann Hérault de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (Inserm/ CNRS/ Université de Strasbourg), apporte des données nouvelles et originales sur le rôle physiopathologique des zones de contact entre les neurones dans certains troubles cérébraux. L’étude révèle que la mutation d’un des gènes impliqués dans les déficiences intellectuelles et l’autisme entraine un dysfonctionnement au niveau des synapses, structures essentielles pour la communication neuronale. Les travaux sont parus le 18 avril 2017 dans la revue Molecular Psychiatry.

Références :

Ptchd1 deficiency induces excitatory synaptic and cognitive dysfunctions in mouse, DC Ung, G Iacono, H Méziane, E Blanchard, M-A Papon, M Selten, J-R van Rhijn, R Montjean, J Rucci, S Martin, A Fleet, M-C Birling, S Marouillat, R Roepman, M Selloum, A Lux, R-A Thépault, P Hamel, K Mittal, JB Vincent, O Dorseuil, HG Stunnenberg, P Billuart, NN Kasri, Y Hérault and F Laumonnier, Molecular Psychiatry, 18 avril 2017.


 
Logo Careerjet