L’Inra, l’ACTA, les Chambres d’agriculture (APCA) mettent en place la cellule de coordination nationale recherche innovation transfert

Sous le parrainage du Ministre de l’agriculture et de l’alimentation

Sous le parrainage du Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, l’Inra, l’ACTA, l’APCA, mettent officiellement en place la « cellule de coordination nationale recherche innovation transfert » pour une diffusion accélérée des innovations et des solutions auprès des agriculteurs. © Christophe Maitre

L’Inra, l’ACTA, les Chambres d’agriculture (APCA) mettent en place la cellule de coordination nationale recherche innovation transfert

Sous le parrainage du Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, l’Inra, l’ACTA-les instituts techniques agricoles, l’APCA -les Chambres d’agriculture mettent officiellement en place la « cellule de coordination nationale recherche innovation transfert » pour une diffusion accélérée des innovations et des solutions auprès des agriculteurs.

Ces agriculteurs font face à des enjeux et des défis de plus en plus complexes tant au plan sociétal, environnemental qu’économique. Pour les accompagner, Il faut décloisonner les approches de recherche, mutualiser les compétences et flécher la recherche sur des besoins qui méritent d’être amplifiés. Concrètement, les acteurs de la recherche appliquée et du développement seront mobilisés pour une meilleure coordination des travaux, une production de solutions opérationnelles en impliquant à la fois des acteurs nationaux et régionaux de la recherche.

Cette cellule de coordination nationale a aussi vocation à :

- renforcer la cohérence entre la recherche finalisée, la recherche appliquée et le conseiltransfert;
- identifier les besoins nouveaux ou insuffisamment couverts en matière de recherche pour mieux impliquer les acteurs de la recherche et coordonner ces travaux de R&D;
- identifier les sujets sur lesquels une accélération des transferts de connaissances est nécessaire et infléchir le conseil, développement et la formation en conséquence;
- favoriser la mobilisation des forces en régions pour mieux prendre en compte la dépendance aux conditions locales.

La cellule nationale en fonction de la question traitée rassemblera des acteurs de la recherche et du développement (chambres d’agriculture, instituts, centre de recherche Inra, pôles d’excellence) qui travailleront avec un ou des territoires pilotes. Ces travaux alimenteront une plateforme numérique de solutions opérationnelles accessible à tous.

D’ores et déjà, la cellule de coordination nationale propose les thématiques prioritaires suivantes :

- la réduction de l’utilisation des pesticides en Grandes cultures;
- production animale : bien-être animal, modes de production et évolutions des modes de consommation;
- création de valeur ajoutée en Fruits et légumes et cultures spécialisées.

Ces thématiques seront débattues et complétées au sein d’un comité d’orientation avec le ministère de l’agriculture et de l’alimentation.