Retour sur la Conférence internationale de l’électronique organique 2018

Du 18 au 22 juin 2018, l’université de Bordeaux a accueilli la Conférence internationale de l’électronique organique (ICOE 2018). Conférence internationale annuelle dédiée à la recherche en électronique organique, l’événement organisé par l’université de Bordeaux, était porté par Guillaume Wantz (Bordeaux INP, laboratoire IMS) et Natalie Stingelin (Georgia Tech, laboratoire LCPO) au domaine du Haut-Carré à Talence.

La conférence en quelques chiffres


 Pendant 4 jours, a réuni 257 personnes issues de 28 pays, dont 45 bordelais au cours d’une semaine très riche : 125 posters,25 contributions orales et 30 conférenciers invités présentés comme les meilleurs experts mondiaux dans le domaine de l’électronique organique, autour de thématiques comme :
  • les cellules solaires photovoltaïques organiques (OPV) ;
  • les photodétecteurs organiques (OPD) ;
  • les circuits organiques base de transistors organiques (OTFT) ;
  • l’électroluminescence organique (OLED) ;
  • la chimie des matériaux semi-conducteurs organiques ;
  • la bioélectronique organique (domaine en pleine croissance).

 Issus du monde académique ou du milieu industriel, les intervenants ont proposé des interventions dynamiques et de très grande qualité, pour ensuite répondre aux questions afin de partager leurs connaissances dans une ambiance internationale.
 
 A cette occasion, 5 jeunes chercheurs internationaux se sont vus remettre un prix IdEx Bordeaux pour la qualité des posters présentés, par Georges Hadzziioannou, président honoraire de la conférence.

My Scientific Event


Plateforme d’accompagnement à l’organisation de conférences scientifiques, symposium et congrès internationaux.